WATER-POLO: TRISTES VAINQUEURS ET HEUREUX PERDANTS

Samedi 16 Avril 2016

AYANT BATTU LES POLOÏSTES FRANÇAIS DANS LE CADRE DES SELECTIONS OLYMPIQUES, LES CANADIENS, DANS UN PREMIER TEMPS SATISFAITS, HURLENT MAINTENANT  AU VOLEUR. ILS ESTIMENT QUE NOTRE EQUIPE A FAIT EXPRES DE PERDRE CE MATCH DANS LE BUT DE RENCONTRER UNE EQUIPE QUI LEUR CONVENAIT MIEUX QUE CELLE QU’ILS AURAIENT DU AFFRONTER EN TANT VAINQUEURS.

Germaine NECKER

Dans tous les sports d’équipe avec des poules de qualification, c’est le même débat à l’issue du 1er tour ou de la fin de chaque tour. Il paraîtrait même, dans les sports d’équipe que des classements de fin de championnats pourraient être influencés par la tournure du jeu d’une équipe en faveur ou en défaveur d’une autre ! Vous aviez entendu parler de ça ? Si j’ai bien tout compris on pourrait donc commencer un match en connaissant les conséquences d’une victoire ou d’une défaite sur la suite de la compétition et en ayant une idée derrière la tête. Je crains que l’on ait du mal à faire passer ça au rang des grandes découvertes du XXI ème siècle. Il y a toujours une équipe insatisfaite de son sort, et des doutes émis sur la glorieuse incertitude du sport. Nous avons les heureux gagnants, les tristes perdants, c’est dans la logique des choses, mais nous aurions aussi les tristes gagnants et les heureux perdants! Je ne suis pas assez expert dans les subtilités du jeu de water-polo pour émettre un avis. Juste triste de cette controverse alimentée a posteriori. Y a t-il eu des remarques émises pendant le match par les officiels canadiens? A la fin du match? Ou un rapport à la fin du match par les arbitres ou le comité technique? Je sais le milieu du water-polo assez chaud-bouillant pour réagir immédiatement pendant et juste après un match. Quand je dis « milieu », je parle bien entendu de la grande famille du water-polo. Toute connotation autre au mot « milieu » … pourrait être volontaire. Le match s’est terminé. Le match a été validé. Et le tournoi olympique qui en découle annoncé. Je ne pense pas qu’il y ait eu, tous sports collectifs confondus, de match annulé ou au résultat revu et corrigé après la fin d’un tournoi. Encore faudrait-il que les règles qui régissent ce sport aient prévu le cas et mis en place les moyens de se prémunir de l’éventualité d’une attitude de jeu permettant de perdre sciemment un match. Wait & See. Et dans cette attente nous vivons dans un monde formidable. Germaine Necker.

Ces articles peuvent vous intéresser:

  • Tous dopés, sauf moi Billet 24 septembre 2013 Ben Johnson, le vainqueur éliminé du 100 mètres plat des Jeux olympiques de Séoul, en 1988 (il avait battu le record du monde avec 9’’79, mais la performance […]
  • LE « SCANDALE » DU WATER-POLO, C’EST BEAUCOUP DE BRUIT POUR RIEN ! Éric LAMY Samedi 16 Avril 2016 Ayant battu les poloïstes français dans le cadre des sélections olympiques, les Canadiens, dans un premier temps satisfaits, hurlent maintenant  au voleur. […]
  • YANNICK AGNEL PROPHETE LIBERTAIRE Par Eric LAHMY Lundi 12 Janvier 2015 Et si aujourd’hui, on ne parlait pas de natation ? Alors que les terribles attentats de mercredi dernier ont décimé la rédaction de Charlie […]
  • MON ÉPOQUE POKÉMON Eric LAHMY Mercredi 17 août 2016 Je me trouvais le mois denier à Montréal quand la chasse aux Pokémon a été lancée. Je puis vous confirmer que ça été une affaire planétaire. Toute une […]

0 comments:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


− 1 = cinq