YANNICK AGNEL PREMIER MAIS BATTU

21 Novembre 2014

Est-il possible d’être champion de France d’une course après être arrivé deuxième? Oui, cela peut arriver par exemple dans la première épreuve des championnats de France de Montpellier, le 200 mètres quatre nagescomme l’a démontré Yannick Agnel. Son vainqueur, le Luxembourgeois Stacchiotti, n’étant pas français, le titre revient à l’ex Niçois et néo Mulhousien après un passage à Baltimore…

Finale 200m 4 nages messieurs

1. Raphaël STACCHIOTTI, Luxembourg et CN Marseille, 1’56’’71 ; 2. Yannick AGNEL Yannick, Mulhouse 1’57’’26; 3. Ganesh PEDURAND, D. Toulouse OEC 1’58’’20; 4. Théo FUCHS, Amiens Metropole, 1’58’’31 ; 5. Romain LANDRY, D. Toulouse OEC, 1’58’’76 ; 6. Damien GWIZDZ, Canet, 2’0’’81 ; 7. Tanguy LESPARRE, CN Cannes, 2’0’’85 (mpf 17 ans) ; 8. Théo BERRY (Aqua Vallée de Chevreuse), 2’1’’27. Finale B : Jeremy DESPLANCHES, Suisse et Olympic Nice, 1’58’’34 (en séries, 1’58’’20).

Agnel est champion de France, mais 2e de la course derrière le Luxembourgeois de Marseille Stacchiotti, qui fut porte-drapeau de son pays à la cérémonie d’ouverture des Jeux de Pékin et une bonne référence internationale de la distance. Stacchiotti, entraîné par Mathieu Burban dans la cité phocéenne, est en train de récolter les fruits de son entraînement dans la cité phocéenne, après une saison blanche, grillée par le passage du rythme de nage au Luxembourg et à Marseille, de six à onze kilomètres par jour. Sans être la spécialité de Yannick, les quatre nages répondent sans doute à l’important travail dans tous les styles effectués avec Bob Bowman à Baltimore pendant une saison et demie. La spécialité reste un des nombreux points faibles de la natation française, et ces résultats sont fort éloignés de ce qui s’est fait de mieux, par exemple en Coupe du monde, où le Japonais Kosuke Hagino a nagé 1’51’’27 cet automne à Tokyo. Les déclarations de Yannick Agnel, reprises du communiqué fédéral : « Je vais me concentrer sur le 100 et le 200 mètres nage libre. J’ai encore des choses à trouver au niveau technique qui ne sont pas évidentes mais qui sont exaltantes. C’est le meilleur moment de la vie d’un nageur, quand on cherche. Je pense que c’est important de retoucher à la compétition. L’œil du tigre est quelque chose qui ne se perd pas mais c’est vrai que ce n’est pas évident de se remobiliser. Je suis bien dans ma peau, heureux et détendu ».

A noter quand même la performance 17 ans de Tanguy Lesparre, qui n’a pas seize ans (il est né le 1er janvier 1999), aurait déjà battu 34 performances de catégories d’âge (archivage du site fédéral) et qui est l’un des espoirs de la discipline.

Ces articles peuvent vous intéresser:

  • GANESH RENOUVELLE SON BAIL   Eric LAHMY                                             Jeudi 2 Avril 2015 200 METRES QUATRE NAGES Ganesh Pedurand-Waignon, je ne peux en dire que du bien, c’est un […]
  • BALMY [Coralie] Natation. (La Trinité, Martinique, 2 juin 1987-). France. En Martinique, au sein du Fongiromon Aqua Club et sous la houlette de Daniel Michalon, elle penche pour le papillon, puis se […]
  • FRANCE A ANGERS : STRAVIUS ET LARA GRANGEON SUCCES REDOUBLES … ET PAULINE MAHIEU REPREND LE SCEPTRE DE LAURE MANAUDOU SUR 100 METRE DOS Éric LAHMY Vendredi 10 Novembre 2015 Jérémy STRAVIUS, avec un succès sur 400 mètres devant Jordan POTHAIN et […]
  • UNE ÉQUIPE DE FRANCE FRAGILE COMME UN ESPOIR Éric LAHMY Lundi 29 Mai 2017 On se fascine un peu sur les noms des nageurs sélectionnés pour les mondiaux de Budapest, et c’est vrai qu’on ne risque pas de s’encombrer de médailles au […]

0 comments:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


deux + 9 =