BAUMANN [Alexandre Sasha « Alex »]

Natation.(Prague, Tchécoslovaquie, 21 avril 1964-). Canada. En 1968, les Baumann visitent la Nouvelle-Zélande quand les chars russes envahissent la Tchécoslovaquie. Les Baumann s’installeront au Canada, à Sudbury, dans l’Ontario, où Alexandre se lance dans la natation. Au gré des déplacements de ses parents, Alexandre nage à Paris, au Stade français, et remporte les critériums de France. De retour au Canada, en 1979, à quinze ans, il enlève aux Jeux panaméricains de San Juan de Porto Rico la médaille de bronze du 400m 4 nages. Il ne peut se présenter aux Jeux de Moscou, en 1980, que le Canada boycotte. Il réussit le doublé 200 et 400m 4 nages aux Jeux du Commonwealth 1982, année où il fait l’impasse sur les championnats du monde, et il l’emporte encore sur ces deux distances aux Jeux olympiques de Los Angeles en 1984. Au 400m quatre nages olympiques, il construit sa victoire dans le parcours en brasse, qu’il effectue en 1’13’’36 contre 1’16’’30 à Prado et 1’17’’39 à Vassallo. A l’arrivée, son temps, 4’17’’41, est un nouveau record du monde. Sur 200 mètres quatre nages aussi, il domine outrageusement, et finit en 2’1’’42, record du monde, loin devant Morales. Aux championnats du monde 1986, à Madrid, il est 2e du 200 et 3e du 400m 4 nages derrière Darnyi et Yarochuk. Non sans un incident : il est disqualifié en séries pour avoir touché en brasse d’une main, mais est reclassé vingt minutes plus tard, au grand scandale des Britanniques dont l’étoile, Moorhouse, n’a pas été repêché la veille sur 100 mètres brasse Au cours de sa carrière, il établit six records du monde, bat 32 records canadiens et enlève 34 titres nationaux. Il triomphe d’un cancer en 1999. Il s’intéresse au développement de la natation en Australie. Il devient directeur de « Own the podium », au Canada, jusqu’à sa démission en 2011, en raison du retour de son cancer.

0 comments:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *