BEARD [Amanda Ray]

Natation. (Newport Beach, Californie, 29 octobre 1981-). Etats-Unis. Nageuse de brasse, entraînée aux Novaquatics d’Irvine par Dave Salo, dont elle est la première découverte, elle apparait comme le talent le plus précoce aux USA depuis Donna de Varona (en 1960). Sa jeunesse est soulignée par le fait qu’elle emmène avec elle son ours en peluche au départ de ses courses. Le stade de l’ours en peluche une fois dépassé, Amanda n’hésitera pas à dévoiler sa beauté physique de façon assez provocante dans des revues pour hommes (Playboy, FHM) avant les Jeux de 2004. On peut penser que les méthodes de Salo, qui privilégie des entraînements courts, mais intenses, refusant les longueurs pour les longueurs, lui ont permis, à l’encontre de tant de jeunes filles brûlées prématurément, de durer. Sa carrière s’étend en effet sur trois Jeux olympiques. A quatorze ans, elle enlève aux Jeux d’Atlanta, en 1996, les médailles d’argent des 100 mètres et 200 mètres brasse, et l’or du relais quatre nages avec l’équipe des Etats-Unis. Elle est 3e sur 200 mètres brasse aux Jeux de Sydney (2000). En 2003, elle enlève le 200 mètres brasse de la Coupe du monde (Barcelone) en 2’22’’91, record du monde égalé, l’argent sur 100 mètres brasse et du relais quatre nages. Elle devient championne olympique du 200 mètres brasse, et fint 2e du 200 mètres quatre nages à Athènes, en 2004, à vingt-deux ans. Elle a produit une autobiographie qui montre l’envers du décor, le côté sombre d’une fille superbe et irradiante, mais fondamentalement triste et à la recherche d’elle-même. Cet ouvrage s’intitule :

*In the Water, They Can’t See You Cry (autobiography), par Amanda Beard, avec Rebecca Paley.

0 comments:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *