Benjamin Auffret, la quatrième dimension (saison 1)

8 juillet 2013

Par Eric LAHMY

Pour certains, 4e dans un concours, c’est la médaille ‘’en chocolat’’, la pire des places. Mais d’après Bernard Pierre, le respecté coach de plongeon, les deux 4e positions de Benjamin Auffret aux Europe juniors de Poznan sonnent l’heure de la relève des Tricolores.

« Ce qu’a fait Benjamin Auffret est vraiment sensationnel. » C’est Bernard Pierre qui parle. Le vice-président de la section plongeon de la VGA Saint-Maur, membre de la Commission de plongeon de la FFN chargé des organisations, en connait un rayon ! International de plongeon, il a officié comme entraîneur du plongeon français, à l’INSEP, de 1965 à décembre 2002, excusez du peu. Il a présidé la commission fédérale de plongeon de la Fédération, et on peut dire qu’il a tout vu. Donc vous pouvez le croire s’il vous dit que le jeune homme, « c’est la relève. »

Pas le seul, ajoute-t-il. Mais ce que Benjamin a réussi aux championnats d’Europe juniors de Poznan, atteindre deux quatrièmes places, lui parait être le signe de progrès fulgurants. « C’est sa troisième année de plongeon, et il s’est trouvé à seulement huit points du podium ! D’ailleurs, à 3 mètres, il était en troisième position aux éliminatoires. » Et s’il a perdu une place en finale, c’est en améliorant son meilleur total. Ultérieurement, à 1 mètre, il a fait 5e aux éliminatoires et, cette fois, gagné une place en finale.

Les qualités du jeune homme ? « D’abord il est impeccable à l’entraînement : très bon esprit. Ensuite il est très rapide, agile, il a une très belle vitesse de rotation. Il est sorti d’un pôle France de gym à Vélizy. »

Pour Bernard Pierre, « la relève », c’est, donc, Benjamin Auffret,… mais aussi Maxine Eouzan et Antoine Catel. Tous trois venus de la gymnastique ou des sports acrobatiques, tous trois déterminés semble-t-il à se faire une place dans l’air raréfié de la « haute compétition. »

« Maxine était, elle, dans un pôle trampoline à Bois-Colombes. Catel était un junior de Clamart-gym et de l’équipe France de gymnastique artistique. Eouzan a réussi les minimas monde et se retrouvera à Barcelone et Capel a obtenu sa sélection aux championnats universitaires. Tous trois sont du pôle de l’INSEP. »

Eouzan passera son bac en septembre. Parions qu’elle emmènera quelques livres d’études à Barcelone.

0 comments:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *