BERRY [Kevin John]

Natation. (Marrickville, Sydney, 10 avril 1945-Sydney, 7 décembre 2006). Australie. Le meilleur nageur de 200 mètres papillon (alors la seule distance olympique) de l’olympiade de Tokyo (1961-1964). Le plus jeune des sept enfants d’une famille catholique de la banlieue de Sydney, il montra des talents en nage libre  au collège De la Salle, avant de rejoindre à l’âge de douze ans, à Bankstown, un jeune entraîneur vedette, Don Talbot, et ses nageurs John Konrads et Robert Windle. Après quelques succès en brasse, Talbot le convertit à la nouvelle nage, le papillon. L’incroyable énergie que mit Berry à l’entraînement et ses étonnantes facultés de récupération le projetèrent à l’avant-scène de la discipline. Sixième en 2’18’’5, à quinze ans, du 200 mètres papillon des Jeux de Rome (1960), il était, quatre ans plus tard, recordman du monde (en 2’6’’9) et le favori de l’épreuve des Jeux de Tokyo qui se disputa bizarrement le matin, et qu’il enleva sans problème en 2’6’’6, record du monde. Entre-temps, cet athlète de taille moyenne mais solide remporta les titres de champion du Commonwealth sur 110 et 220 yards papillon, dont il amena les records du monde respectivement à 59’’ et 2’8’’4. En 1963, il s’inscrivit à l’Université américaine d’Indiana, où James Counsilman avait entraîné son héros, Mike Troy. Six fois champion d’Australie, il fit progresser le record du 200 mètres papillon, sa meilleure épreuve, de 5’’9 en 21 mois. Il devint un journaliste et photographe de presse apprécié et un dirigeant de la natation australienne. Il est mort des suites d’une tumeur au cerveau.

0 comments:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *