BUENOS AIRES – OLYMPIQUES DES JEUNES (1) : KRISTOF MILAK GAGNE LE 400 SUR TOUS LES RYTHMES DU TANGO

ÉRIC LAHMY

Lundi 8 Octobre 2018

Les épreuves de natation de cette originale compétition qu’on appelle Jeux olympiques des jeunes ont débuté à Buenos Aires. La première finale a vu, sur 400 mètres, le vainqueur, Kristof MILAK, s’imposer nettement, quoique d’une assez petite marge, les quatre nageurs dominants terminant leur effort dans 0s77.

Si l’on se réfère à ses deux moitiés de course, en 1’53s93 et 1’54s15, MILAK respecte un train « parfait. » Mais si l’on détaille son effort, il n’en est rien…

Il est en fait difficile de décrypter ses soucis tactiques. Milak n’a pas mené un centimètre jusqu’au mur du dernier virage, son souci apparent étant de « survivre » pendant l’épreuve. Il effectue de continuels changements de rythme et replacements, très loin de l’égalité d’allure prônée habituellement, avec notamment une troisième longueur nonchalante en 29s99 qui le « propulse » en dernière place. Un ultime parcours en 26s76 donne la victoire au Hongrois.

Le rythme est donné par l’Israélien LOKTEV qui passe en 25s87, 54s49, 1’23s90. Le Japonais YOSHIDA, qui le serre de près, passe devant à mi-course, en 1’53s19. L’Italien  DE TULLIO produit alors un gros effort, se projette en tête (2’22ss89), mais se fait passer aux 300 par le Vietnamien Huy Hoang NGUYEN, 2’52s19 contre 2’52s24. Le duel entre ces deux continue, mais ni MILAK, qui n’est jamais passé devant, ni YOSHIDA ne sont largués et ce sont eux qui attaquent.

Les passages de MILAK, 26s24, 55s20, 1’25s19, 1’53s93, 2’23s11, 2’52s81, 3’21s32, 3’48s08, soit: 26s24, 28s96, 29s99, 28s74, 29s18, 29s70, 28s51, 26s76.

Si l’on ne tient pas compte de son premier et de son dernier 50, on note qu’il varie constamment son allure, entre 28s51 et 29s99. Le fait qu’il ne mène pas montre qu’il a confiance dans sa vitesse terminale. A défaut de clairement comprendre son plan de course ou seulement de croire qu’il en avait un, je note sa capacité de varier les allures sans se brûler, sorte de flexibilité qui laisse croire qu’il a été entraîné dans cette optique et qu’il sait accélérer et décélérer sans se mettre en danger.

Au-delà de l’analyse de course, on doit également considérer sa solidité physiologique. Le vainqueur n’est pas seulement un habile stratège, c’est aussi un athlète supérieurement préparé.

Cyrielle DUHAMEL est montée sur le podium du 200 mètres quatre nages dames. La victoire est revenue à une jeunesse de 15 ans, l’Israélienne Anastasia GORBENKO qui a semblé dépassée en papillon (29s31) et en dos (34s12), mais passe en tête avec la brasse (38s06) et accroit son avance en crawl (31s39). La course est d’une valeur technique assez moyenne, et la Française s’est installée en troisième position, qu’elle ne quittera plus, avec 29s05 à l’issue du papillon,  1’3s42 après le dos, 1’42s42 en brasse et 31s73 pour finir. Cyrielle est également engagée sur 200 papillon et 200 dos…

Dans le relais quatre fois 100 mètres libre mixte, Kliment KOLESNIKOV a lancé le quatuor russe en 48s17. L’avance qu’il donnera à ses équipiers ne sera pas reprise. Pour la Pologne, Jakub KRASKA signe un temps de 49s12.

MESSIEURS.- 400 libre : 1. Kristof MILAK, Hongrie, 3’48s08; 2. Marco DE TULLIO, Italie, 3’48s55; 3. Keisuke YOSHIDA, Japon, 3’48s68 ; 4. Huy Hoang NGUYEN, 3’48s85 ; 5. Akos KALMAR, Hongrie, 3’51s56; 6. Denis LOKTEV, Israël, 3’52s12.

DAMES.- 200 4 nages : 1. Anastasia GORBENKO, Israël, 2’12s88; 2. Anja CREVAR, Serbie, 2’13s88; 3. Cyrielle DUHAMEL, FRANCE, 2’14s15.


Also published on Medium.

0 comments:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *