CAMILLE LACOURT, 5e SUR 100 METRES DOS, EST-CE UNE SI GROSSE DÉCEPTION,

Éric LAHMY

Mardi 9 août 2016

La cinquième place de Camille Lacourt lundi sur 100 mètres dos a été accueillie comme une grosse déconvenue, un échec cuisant. Certes, quand on court derrière l’or, il y a de ça. Et quand on effectue une ultime tentative olympique après le raté de Londres, en 2012, c’est le sentiment qui prédomine. Lacourt a connu une carrière brillante en championnats du monde et en-dessous aux Jeux. Mais après le premier sentiment d’échec – Camille ne fut jamais dans la course aux médailles – on a le droit aussi de relativiser. En cours de saison, il n’a guère brillé, et même laissé percer quelques inquiétudes. Il a connu pas mal de déboires de santé ces dernières années. Par ailleurs, il était le plus ancien des finalistes. L’âge respectif des nageurs présents pour la course au titre : Ryan Murphy, 1er, 21 ans et un mois ; Xu Jiayu, 2e, 20 ans et 11 mois ; David Plummer, 3e, 30 ans et huit mois 29 jours ; Mitchell Larkin, 4e, 23 ans et un mois ; Camille Lacourt, 5e, 31 ans 3 mois ; Evgueny Rylov, 6e, 19 ans, 10 mois et demi ; Ryosuke Irie, 7e, 26 ans, 7 mois ; Robert Glinta, 8e , 19 ans, 3 mois et demi.

Les deux premiers de la course se situent donc parmi les plus jeunes finalistes, le troisième est précédé, en âge, par le seul Lacourt… Certes, il est difficile de dire en natation quand l’âge va commencer à jouer contre vous, tous les précédents existent ! Mais on peut dire qu’au-delà de vingt-six ou vingt-sept ans, il ne constitue pas un avantage…

Par ailleurs, il faut bien se dire que la course regorge de « déçus », autant parmi les absents (une pensée pour Matt Grevers, le champion olympique en titre, victimes des « trials » US). Bien sûr, le doublé US doit être ressenti comme un triomphe outre-Atlantique… Murphy était très attendu, depuis le temps que les media US nous le présentaient comme le futur patron, eh ! bien voilà qui est fait. C’est la 6e fois consécutive que les Américains enlèvent l’or de la course… c’est dire : 24 ans d’invincibilité, depuis Jeff Rouse, Atlanta 1996, Lenny Krayzelburg, Sydney 2000, Aaron Peirsol, Athènes 2004 et Pékin 2008, Matt Grevers Londres 2012. Difficile de faire mieux.

Que dire en revanche de Mitchell Larkin, champion du monde 2015 à Kazan, couronné de surcroît par la FINA meilleur nageur du monde, ici 4e ? C’est une « belle histoire » qui s’envole pour les Australiens, avec Larkin et Seebohm, les deux champions du dos de Kazan, qui formaient depuis quelques mois un couple à la ville. Tous deux hors des médailles, il faut croire que l’amour et le sport ne font pas bon ménage…

100 mètres dos : 1. Ryan Murphy, USA, 51s97 ; 2. Xu Jiayu, CHN, 52s31 ; 3. David Plummer, USA, 52s40 ; 3. Mitchell Larkin, AUS, 52s43; 5. Camille LACOURT, FRA, 52s70; 6. Evgeny Rylov, RUS, 52s74; 7. Ryosuke Irie, JPN, 53s42; 8. Robert Glinta, ROU, 53s50.


Also published on Medium.

0 comments:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *