CHAMPIONNATS DE CHINE : WANG JIANJIAHE RAFLE TOUS LES TITRES DU 100 AU 800 METRES

CHINE : WANG JIANJIAHE RAFLE TOUS LES TITRES DU 100 AU 800 METRES

Samedi 20 Octobre 2018

Avec le 100 mètres (54s77), le 200 mètres (1’56s70), le 400 mètres (4’6s60) et le 800 mètres libre (8’29s04) WANG Jianjiahe a été la grande nageuse des championnats de Chine 2018, qui se sont tenus à Rizhao, dans la province côtière du Zhejiang, du 13 au 17 octobre.

Dans ses courses, son entraîneur ne lui avait donné aucun objectif chronométrique, lui disant de nager et de se faire plaisir. Sur 400, elle a devancé ZHANG Ke, 4’8s77, et LU Dongze, 4’9s41, tandis que la recordwoman d’Asie, LI Bingjie, méconnaissable à 16 ans, terminait neuvième de la finale en 4’16s99…

WANG s’était imposée cet été avec trois titres individuels, conquis aux Jeux asiatiques de Djakarta, sur 400, 800 et 1500 mètres. Elle aurait pu aussi gagner le 200 (elle et la Japonaise Rikako IKEE, les reines asiatiques de l’épreuve, ne se présentaient pas au départ). L’abondance d’épreuves contraint de faire des choix, souvent en fonction de la proximité de deux épreuves, parfois en fonction de calculs ou de préférences liées aux chances de l’emporter ici plutôt que là. Rikako IKEE et WANG, capables de l’emporter chacune dans cinq ou six épreuves individuelles et sollicitées par tous les relais étaient bien obligées pour cela d’opérer des choix entre toutes les opportunités qui s’offraient à elles !

Originaire d’Anshan, WANG a été mise à l’eau à six ans par ses parents sous le prétexte de perdre du poids. Depuis, elle a passé bien des étapes. En 2012, elle se retrouvait membre de son équipe provinciale du Liaoning ; en 2016, elle entrait dans l’équipe nationale…

Depuis, elle travaille à raison de 13 à 14 kilomètres par jour auprès de HAN Bingyan, son entraîneur. Elle estime que son arme maîtresse est son gabarit (1,82m, la taille de son père, sa mère mesurant 1,70m) et pense que son toucher n’a rien d’exceptionnel. Aussi, explique-t-elle par ailleurs, se voit-elle contrainte de s’entraîner d’arrache-pied et d’améliorer sans cesse sa technique.

La Chine dispose actuellement d’une équipe particulièrement précoce, avec AI Yanhan qui fut incluse dans l’équipe olympique de Rio à 13 ans et LI Bingjie, médaille de bronze mondiale à 15 ans. WANG est arrivée en étant un peu moins jeune, et a ravi la suprématie du demi-fond chinois…

Quoique le but de tous ces efforts s’appelle Katie Ledecky, le coach comme la nageuse estiment que battre l’américaine a quelque chose d’irréaliste. On ne se focalise pas là-dessus, on essaie de s’améliorer dans tous les domaines, physique et technique.

Ayant suivi l’évolution de l’américaine, ils n’ont pu que noter qu’aux mondiaux 2017, après une olympiade et demie de progrès continuels, Ledecky avait cessé de gagner du terrain, avait même régressé, et ne montrait plus ce caractère d’invincibilité qui la caractérisait précédemment. « Mais elle est passée professionnelle, et sa progression a repris. Aujourd’hui, sur 1500 mètres, elle devance Wang d’une longueur de bassin olympique, soit de 50 mètres. C’est beaucoup. »

NING Zetao, le champion du monde 2015, qui n’a plus, depuis, réalisé quelque chose d’équivalent, a gagné les séries du 100 mètres en 49s06, mais a été forcé de se retirer, s’étant blessé à un doigt, fracture ou douleur à des tendons, provoquant, a-t-il expliqué, des douleurs qui ont envahi toute la main. La finale a été remportée par HUYujie en 49s30.

MESSIEURS.-  100 dos : 1. LI Gunagyuan, 54s37 ; 2. CHENG Tianyu, 55s22; 3. WANG Yutian, 55s82

50 brasse : 1. SHI Jiawei, 27s51 ; 2. WANG Lizhuo, 27s55 ; 3. SUN Chenwei, 28s15.

100 papillon: 1. Wang Zhou, 53s38; 2. Yan Yuxiang, 52s88; 3. Cui Junming, 54s06.

100 dos: 1. Wang Xue’er, 1’0s74; 2. Chen Jie, 1’0s96; 3. Cheng Haihua, 1’1s04.

DAMES.- 200 brasse: 1. He Yun, 2’28s97; 2. Zhang Xin, 2’29s43; 3. Zhang Fangwei, 2’30s24.

4 fois 100 libre: 1. Zhejiang, 3’41s51; 2. Guangdong, 3’44s40; 3. Hebei, 3’44s67.

MIXTE.-  4 fois 100 4 nages: 1. Armée, 3’50s75 ; 2. Jiangsu, 3’50s91 ; 3. Zhejiang, 3’54s54.


Also published on Medium.

0 comments:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *