FRIIS [Lotte]

Natation. (Blovstrod, Horsholm, Hovedstaden, Danemark, 9 février 1988-). Danemark. Championne du monde 2009, à Rome, du 800 mètres, en 8’15’’92, et 2011, à Shanghai, du 1500 mètres (15’49’’59). Ce beau gabarit (1,84m, 72kg) est notable alors pour son battement faible, généralement à deux temps, son retour aérien des bras tendus. Elle enleva aussi le bronze du 800 mètres des Jeux de Pékin (2008), l’argent du 1500 mètres des mondiaux de Rome (derrière Alessia Filippi), et l’argent du 800 mètres des mondiaux de Shanghai, en 8’18’’20, derrière Rebecca Adlington. Lors du 800 mètres de Rome, elle avait prévu de suivre le rythme des Anglaises, mais se retrouve derrière Potec. Quand celle-ci ralentit, Friis passe devant, à la lutte avec Adlington et Jackson, accumule une faible, mais nette, avance, qui lui permet de résister au sprint final de Jackson. A Shanghai, Friis améliora le record national du 400 mètres, terminant 5e en 4’4’’68. Aux Jeux olympiques de Londres, en 2012, Lotte améliore deux fois ce record, en 4’4’’22 et 4’3’’98, pour échouer à la 4e place en finale. Sur 800 mètres, après avoir animé la course enlevée par Ledecky (passage en 4’5’’72), elle succombe aux accélérations de l’Américaine et ne peut faire mieux que 5e en 8’23’’86, loin de son temps de Shanghai, et moins bien qu’en séries… Friis, sociétaire du Sigma-Allerod Svommeklub, s’est entraînée au centre national de l’élite de Farum. Son départ du club et celui de quelques autres nageurs, a conduit son entraîneur Ejnar Larsen à abandonner la natation : « le système du Centre national d’entraînement est valable, mais il ne permet pas à un entraîneur de club d’assouvir ses ambitions. »  Lotte, qui a été championne d’Europe en petit bassin en 2007, et été plusieurs fois médaillée européenne sur 800 mètres et 1500 mètres, notamment en petit bassin, songe un moment à la retraite, mais elle est conviée à rendre visite à des nageurs niçois et se passionne pour les méthodes de Fabrice Pellerin, leur entraîneur. Elle accepte une proposition du club de nager à Nice. Elle rejoint donc les champions olympiques Yannick Agnel et Camille Muffat. Ce changement paie ses fruits, et relance sa carrière, à 25 ans. Friis gagne le 800 mètres des championnats d’Europe en petit bassin à Chartres, en novembre 2012. Aux championnats du monde de Barcelone, juillet-août 2013, elle va porter la contestation à Ledecky, essayant par deux fois, sur 800 mètres et 1500 mètres, de l’écoeurer au train. Elle n’y parviendra pas, et enlèvera les médailles d’argent des deux courses, en 8’16’’32 et 15’38’’88 (record d’Europe). Ce faisant, elle pulvérise en maillot ‘’textile’’ des performances qu’elle avait réalisées en ‘’combinaison’’, ce qui représente des perfomances très supérieures.

0 comments:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *