GEORGE CORSAN, LE PREMIER DAUPHIN

Par Eric LAHMY              Lundi 2 Mars 2015

CORSAN [George Hebden] Natation. (Niagara Falls, 1857- Miami, 31 janvier 1952). Canada. Son traité At Home in the Water (1910) et ses divers travaux permettent, à ce fils de banquier, mieux que quiconque, au premier quart du 20e siècle, de populariser la natation dans son pays. Il s’enfuit de la maison familiale à 14 ans, travaille comme fermier. Il développe un commerce de fruits, devient membre de la Northern Nut Growers’ Association et écrit sans se lasser sur ses marottes, la santé, la condition physique et le végétarisme. Sur ses terres d’Islington, dans l’Ontario, il fait pousser quinze espèces de noix de 400 variétés, et, en Floride, des noix de coco, des avocats, des noix de macadamia, etc. Ce régime lui convient puisque s’il décède à 95 ans, c’est suite à un accident de la circulation, renversé par un camion. Consultant aquatique professoral de plusieurs collèges d’éducation physique, cet esprit original aide à former ceux qui deviendront les grands enseignants de natation, Bob Kiputh (Yale), Matt Mann (Michigan), T.K. Cureton (Springfield College), Mike Peppe (Ohio State) et David Armbruster (Iowa). Parmi les innombrables « drills » (exercices) qu’il développe, il met au point un battement de jambes « en queue de poisson » dont il fera la démonstration en 1911 au carnaval aquatique de Toronto. Il s’agit de la première trace d’un battement de dauphin qui est parvenue jusqu’à nous. L’un des témoins des évolutions de Corsan, David Armbruster, deviendra coach de l’Université d’Etat de l’Iowa, et aura l’idée de greffer vingt-deux ans plus tard à l’action des bras de papillon le dauphin de Corsan, à la place du ciseau de brasse. Le « papillon dauphin » était né.

0 comments:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *