JEUX EUROPÉENS DE BAKOU (5)

PAULINE MAHIEU DIGNE D’ÉLOGES

Eric LAHMY

Samedi 27 Juin 2015

Pauline Mahieu a trouvé les ressources pour lutter contre deux Russes qui entendaient toutes deux gagner et conserver la suprématie impressionnante que leur équipe exerce sur ces Jeux européens de Bakou. C’était une tâche insurmontable, mais elle a presque réussi, parce qu’elle a progressé sur son record quand il le fallait.

Il est des médailles de bronze dont on doit accepter de se satisfaire, même si une pointe de regret peut saillir (c’était si près). Mais Pauline a mené un combat digne d’éloge, et si elle a pêché, c’est par exemple au départ, nous semble-t-il, parce qu’elle n’a probablement pas la tonicité de Polina Egorova et de Maria Kameneva. Il est beaucoup plus long de mettre au point une « belle plante » du gabarit de la Française que ces boules de muscles qu’elle avait en face d’elles, et, même si je déteste ce genre de prédiction, je serais prêt à parier que d’ici un an ou deux, leur duel a trois donnerait un tout autre résultat. Enfin tout cela pour dire que si je devais parier sur l’avenir d’une des trois nageuses, je n’hésiterais pas une seconde.

L’arrivée de la course s’est jouée à la touche. Kameneva avait mené tout du long et sur le mur, à sa gauche, Egorova la défit par sa vitesse de bras sur le mur. Et c’est aussi d’un petit rien que Mahieu se retrouva 3e. Avec un peu (beaucoup) de chance, la longueur de bras de la Française aurait pu lui offrir l’or, mais qu’importe, ce quelle a réalisé est plus que bien, Mahieu, qui a réalisé des Jeux épatants, ramène deux médailles et aura, si les petits poissons ne la mangent pas en route, beaucoup de victoires à espérer dans les prochaines saisons.

Egorova est une des étoiles de ces joutes : elle a gagné aussi le 200 mètres dos, les 50 mètres et 100 mètres papillon, et a participé aux relais quatre fois 100 mètres et quatre nages (en papillon) vainqueurs. Elle égale le palmarès de sa compatriote Arina Openysheva, gagnante des 200 et 400 mètres, finit 2e du 50 mètres et se trouve présente dans les trois relais russes vainqueurs. C’est encore une de ces nageuses russes très travaillées, qui réussissent tôt, mais sur laquelle je ne parierais pas mon vieux Speedo. Ce qu’elle fait est méritoire, mais avec son 1,61m, je la vois mal refaire un tel numéro avec les « adultes »…

MESSIEURS.- 50 mètres : 1. Ziv Kalontarov, Israël, 22’’16 ; 2. Giovanni Izzo, Italie,22’’51 ; 3. Aleksei Brianski, Russie, 22’’69 ; 4. Huseyn Emre Sakci, Turquie, 22’’75.

200 mètres : 1. Duncan Scott, GBR, 1’48’’55 ; 2. Cameron Kurle, GBR, 1’48’’92 ; 3. Elisei Stepanov, Russie, 1’49’’64 ; 4. Nikolai Snegirev, Russie, 1’49’’83.

100 mètres brasse : 1. Anton Chupkov, Russie, 1’0’’65 ; 2. Andrius Sidlauskas, Lituanie, 1’1’’42 ; 3. Charlie Attwood, GBR, 1’1’’71.

400 mètres 4 nages : 1. Nikolai Sokolov, Russie, 4’19’’44 ; 2. Igor Baliberdin, Russie, 4’20’’80 ; 3. Karol Zbutowicz, Pologne, 2’22’’22 ; 4. Daniel Sos, Hongrie, 4’22’’23.

4 fois 100 mètres 4 nages : 1. Russie, 3’36’’38 (Shopin, 55’’47, Chupkov, 1’0’’27, Pakhomov, 51’’55, Kozlov, 49’’09) ; 2. Grande-Bretagne, 3’39’’01 (Greenbank, 54’’64 en dos); 3. Pologne, 3’39’’31 ; 4. Italie, 3’40’’96 (Alessandro Miressi, 49’’18 en crawl).

DAMES.- 100 mètres dos : 1. Polina Egorova, Russie, 1’1’’19 ; 2. Maria Kameneva, Russie, 1’1’’23 ; 3. Pauline Mahieu, France, 1’1’’34 ; 4. Maryna Kolesnikova, Ukraine, 1’2’’25.

100 mètres brasse : 1. Maria Astashkina, Russie, 1’7’’71 ; 2. Giulia Verona, Italie, 1’61 ; 3. Daria Chikunova, Russie, 1’9’’02 ; 4. Layla Black, GBR, 1’9’’26.

0 comments:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *