KATINKA HOSSZU, UNE FILLE QUI S’ENGAGE : CHARTRES

Jeudi 25 août 2016

Chartres possède deux joyaux. La cathédrale qu’on sait, et la cathédrale aquatique qu’on connait moins mais qui doit faire concurrence à celle de Montpellier.

L’antique cathédrale est célébrée pour bien des raisons et possède ses mystères, ainsi un labyrinthe aussi fameux que mythique dont l’existence n’est pas avérée. La piscine n’a rien à lui envier cette semaine, avec le labyrinthe de courses que représente le programme FINA, riche, pour ne pas dire encombré de je ne sais combien d’épreuves. Disons cependant que quelqu’un a réussi à s’en sortir, moderne Thésée, la Hongroise Katinka Hosszu. A son habitude, elle est engagée dans toutes les courses…

Le succès de la Coupe du monde n’est pas tout à fait avéré, et on le verra dans certaines épreuves ne disposant pas d’assez d’engagements pour donner lieu à des séries qualificatives…

C’est là en tout cas  que la France a retrouvé le chemin des meetings internationaux. Certes, quelques semaines après les Jeux de Rio, ce n’est pas à première vue le bon moment pour lancer la saison en petit bassin, et, en tout cas, on aura du mal à s’enthousiasmer pour le meeting Coupe du monde de la FINA.

Certes, souvent, plusieurs nageurs ont conservé un haut niveau de forme (du moins on l’a vu les saisons précédentes). Il y a quatre ans, c’est en hiver, après les Jeux, que Camille Muffat et Yannick Agnel avaient reformaté quelques records du monde en 25 mètres. Ce n’est pas si loin dans le temps, mais cela incite déjà à la nostalgie. La France croyait disposer d’une des meilleures natations au monde. Mais peu de temps après, le Directeur Technique National, Christian Donzé, allait périr au cours d’un rallye cycliste dans ses terres et les vrais ennuis allaient commencer pour la natation française. Camille Muffat a elle aussi disparu tragiquement – si jeune…

Qu’est-ce que cela donnera aujourd’hui et toute la fin de semaine ? Allez savoir. Clément Mignon est engagé sur 100 mètres, en face de Benjamin Proud et de Vladimir Morozov. Sur 200 mètres dames, l’inépuisable Katinka Hosszu sera opposée à Charlotte Bonnet, un classique qui a donné souvent des courses dramatiquement serrées le printemps dernier. Hosszu ira aussi chercher des noises à l’Australienne Madeline Groves et à la Danoise Jeannette Ottesen sur 100 papillon, à Daryna Zevina (Russie) et à Emily Seebohm (Australie) sur 50 et 100 mètres dos, ou à Leah Neale sur 800 mètres et dominer largement le 200 mètres quatre nages dont elle est championne olympique. Bref, elle va enquiquiner tout le monde!

Florent Manaudou, beaucoup plus sélectif dans ses choix de courses, évitera le 50 libre et s’est inscrit sur 50 mètres brasse, face a Cameron Van der Burgh, le recordman mondial petit bassin, et, côté filles, sur 100 brasse, on aura Alia Atkinson contre Julia Efimova (no comment). Mitchell Larkin, le champion du monde de Kazan, n’aura pas plus de souci à se faire sur 100 que sur 200 mètres dos, tout comme Marco Koch sur 200 mètres brasse et Chad Le Clos sera le grand favori du 200 mètres papillon. Jordan Pothain se mesurera à James Guy sur 400 mètres, et Anna Santamans à une meute de sprinteuses emmenées par Holly Barratt et Ottesen.
Mais, si près des Jeux, cela vous intéresse-t-il vraiment? Eric LAHMY


Also published on Medium.

1 comment:

  1. Doug

    L’avantage d’être juste après les JO comme vous l’avez dit c’est que certains sont toujours dans leur pic de forme et ont pu raboter des RM (Atkinson, Morozov). C’est aussi l’occasion de voir des nageurs connus dans des courses inhabituelles. Les 56′ de Morozov au 100B m’ont scié…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *