LA NATATION N’A PAS HONTE DE SES CENTRES D’ENTRAÎNEMENT. SEULEMENT, ELLE NE SAIT PAS LES VENDRE !

 Éric LAHMY

Lundi 26 Novembre 2018

Suite à mon article du 22 novembre intitulé « exemple de l’INSEP : la fédération a-t-elle honte de ses centres d’entraînement ? », dans lequel je m’étonnais du peu de cas que la Fédération semble faire des résultats de l’INSEP et de Font-Romeu, j’ai reçu les deux commentaires qui suivent.

Un, de Patrick FRADET, membre du comité directeur de la FFN, président de la commission informatique, qui m’écrit ce qui suit :

« Vous avez écrit, « Pourra-t-on me l’expliquer? Non, on ne pourra pas, parce que c’est tellement idiot que personne n’aura le courage de me donner une explication qui de toute façon ne tiendra pas debout. »
En tant que Président de la commission informatique fédérale, je peux vous donner quelques explications même si vous ne semblez pas en mesure de les entendre.
Les pôles ‘FRANCE’ et ‘ESPOIR’ ont été supprimés en fin de saison dernière pour faire place à un nouveau projet ‘Haut Niveau’ décliné sous le nom de PPF ‘Projet de Performance Fédéral’ mis en place au début de cette saison ( à ne pas confondre avec un autre projet PPF,  »Passion Pétanque Française) ‘. Seul deux Pôles France, appelés ‘Centre Nationaux d’Entrainement subsistent , INSEP et Font Romeux.
Vous trouverez plus d’explications en suivant le lien ci-après:
http://www.ffnatation.fr/projet-performance-federal-ppf
Ce projet est en cours de mise en place, c’est pourquoi il nous a paru opportun d’enlever l’ancienne appartenance aux anciens pôles qui ne sont plus d’actualité et je reste persuadé que si nous les avions laissé, il y aurait eu également quelques pointilleux qui nous auraient fait la remarque de publication d’une information erronée.
Rassurez-vous, lorsque la mise en place du PPF sera terminé et que nous pourront identifier les nageurs des différentes structures du PPF (Clubs partenaires d’excellence, CAF, CNAHN, etc.), cette appartenance sera indiquée dans les résultats des compétitions.
Pour le moment il est trop tôt pour le faire et les priorités actuelles informatiques sont concentrées sur la réforme de la licence et de ses 21 modules connexes, modules indispensables pour le bon fonctionnement de nos clubs. »

Pour mon deuxième interlocuteur, le dirigeant blésois Jean-Pierre Miquel, autre membre de la commission informatique, l’absence d’information correspondant à l’appartenance aux centres d’entraînement des championnats de France ne tient pas à un bug informatique, comme un autre lecteur commentateur l’avait supposé :

« Il ne s’agit pas d’un bogue informatique, mais d’une conséquence de la réforme des licences décidée par les élus, écrit-il. En effet cette réforme a des impacts sur les applications
d’extranat (résultats, liveffn). Depuis des mois les équipes des services d’informations sont sur le pont pour intégrer cette nouvelle gestion. Il y a des priorités plus importantes à ce jour que l’indication que vous regrettez. Je citerai entre autres la gestion de l’ENF, des officiels, etc. Si vous vous aviez fait une enquête approfondie, c’est plutôt un article sur les difficultés que rencontrent ces équipes pour mettre en œuvre cette réforme et ses conséquences »
que vous auriez pu faire.

IL Y A LA QUESTION INFORMATIQUE ET IL Y A LA QUESTION DE LA DÉSINFORMATION

Je remercie ces deux dirigeants d’avoir pris la peine de me répondre. Ils nous expliquent ce qui se passe au niveau technique informatique.

Je n’ai certes pas mené d’enquête approfondie sur ces questions mais j’étais assez au courant, depuis plusieurs mois, de certain challenge dû à l’application en termes de procédures informatiques des données nouvelles de la vie fédérale.

J’ai cru ainsi comprendre que la refonte des régions nécessitait un alignement des profils informatiques des licenciés qui ne se fait pas d’un coup de baguette magique. Tel licencié alsacien devenant licencié Grand Est, il fallait réécrire son identité informatique. Effectuer l’opération 300.000 + fois demande énormément de temps et pas mal d’astuce. Cela m’a bien été expliqué.

On découvre aussi, m’a-t-on fait comprendre, certains soucis nés de la réforme des licences, ainsi aux interclubs quand des licenciés dirigeants (licence 15€) se sont aperçus qu’ils ne pouvaient nager car pour nager, il leur faut la licence nageur, et c’est 55€, etc.

Il faut régler cela et bien d’autres choses encore.

Je comprends parfaitement.

Maintenant, cela fait plus d’un an que cela dure. Et puisque j’en suis à ce que j’ai appris, je me suis laissé dire que la Fédé n’a pas souhaité engager suffisamment de personnel pour effectuer le travail dans des délais raisonnables, et donc c’est toujours le chantier…

Il y a des moments où il faut accélérer le(s) mouvement(s).  

J’ai rechigné à entrer dans ce genre de développements. Je n’ai pas créé ce site pour évoquer ces questions, mais parce que j’aimais la façon dont Camille Muffat nageait la seconde moitié d’un 800 treize secondes plus vite que la première, dont Agnel dynamitait une finale olympique, dont Gilot et Bousquet décoiffaient dans les relais, dont Jérémy Stravius effectuait ses ondulations de départ et de virage, et dont Diane Buy-Duyet jaillissait telle une torpille en reprise de nage…

Mais cette question n’est pas que de votre ressort, mais de celui de la communication.

La communication ne s’arrête pas à des limites techniques informatiques. Elle part de la volonté de communiquer.

Lorsque vous recevez les résultats des championnats et que vous n’y trouvez pas le nom de la structure qui produit les nageurs, c’est une désinformation. Lorsque le calendrier de l’agenda fédéral ne contient qu’une seule date, celle des championnats du monde, et oblitère tout le reste, c’est une désinformation.  Lorsque sur le site qui était tenu de façon impeccable jusqu’à l’an passé, on trouve que 35 records battus ces deniers mois ne sont pas mis à jour ou référencés, c’est une désinformation. En 2009, 489 références de records (monde, Europe, France) étaient tombées et ces références étaient constamment à jour, quotidiennement, dans la base de données, par Marc Planche, qui a été dégommé l’an passé. Nul n’est éternel, mais manifestement, Francis Luyce a été plus facile à remplacer que Marc Planche!

Ce sont donc, aussi, des chances perdues, à ma montre, de donner aux journalistes, aux nageurs, aux entraîneurs, à tout le monde, une information exacte et actualisée; des chances ratées de rebondir sur une information (et pour cause, elle n’existe pas) et de publier un papier sur les débuts d’une nouvelle donne à l’INSEP, ou le premier champion de France INSEPIEN depuis Mathusalem, ou de produire certaines photos, ou de publier tel reportage télé, ou de trouver un « angle », qu’affectionne le medium moderne.

Je puis vous dire une chose : bien avant les championnats, j’ai effectué des recherches sur le site (dramatiquement faible depuis toujours) de l’INSEP et dans beaucoup d’autres endroits et je n’ai pas trouvé qui nageait à l’INSEP (et à Amiens non plus).

Et je crois que pour l’INSEP, pour Amiens et pour la FFN, laisser passer des occasions comme ça d’allumer la curiosité des media, de faire parler de soi, au moment de la grande réunion des championnats de France, c’est dommage.

Toujours aux championnats, vous vous dites : qu’est-ce qui se passe à Marseille ? Vous allez sur les sites de Marseille et vous avez TOUTES les informations désirées. TOUTES. Qui nage, qui entraîne, le kiné, l’ostéopathe, le préparateur mental, le préparateur physique, qui est le président, l’historique, les kinés, les médecins, qui était Monsieur Vahouny. Les sites de Marseille sont très bien tenus, très bien faits, très lisibles, pour moi, par rapport à ce que j’attend, c’est 8 sur 10. (J’enlève deux points parce qu’en revanche, quand je questionne par mails je n’ai pas de réponse. Même chose à l’INSEP, mais le site de l’INSEP, c’est zéro et je ne sais pas enlever deux points à zéro).

Autour de l’INSEP natation, vous avez pas mal d’ingrédients. Un coach expérimenté et charismatique, de jeunes entraîneurs autour de lui, des situations intéressantes, des possibilités d’appuis scientifiques uniques en France. Des nageurs qui redorent le blason. Une solution originale, mi-chèvre, mi-chou, associant Amiens et le bois de Vincennes. Une HISTOIRE A RACONTER, de bien des manières différentes.

Ça n’a rien à voir avec l’informatique. Ça a à voir avec la communication. Dans les temps lointains où Sophie Kamoun s’occupait de la com’ fédérale, elle n’aurait pas laissé passer l’occasion de vendre cette histoire aux media.

Mais encore faut-il connaître son truc, aimer ça et avoir les coudées franches…

Il est temps que le service communication de la FFN remette à plat la question de savoir à qui il a affaire en termes de médias, et comment leur parler…

De vous à moi ? C’est le doux chant de CHANDOU que j’aurais voulu entendre, en réponse à mon article. Quelqu’un pourra-t-il réveiller Adrien CHANDOU de sa sieste ?

Les choses étant ce qu’elles sont, c’est de Vincent Leroyer que j’ai reçu les informations que la Fédération n’a pas su nous donner. Avec moult détails que je n’attendais pas, par-dessus le marché. Je vous livre le tout, il y a les Amiénois, les Amiénois Insepiens, les Insepiens non Amiénois…

LES NAGEURS D’AMIENS ET DE L »INSEP

 par Vincent LEROYER

💦AMIENS Métropole Natation / Entraîneur Mathieu NEUILLET
✅Amiens Métropole Natation saison 2018-2019
•tableau synthétique des meilleures performances des nageurs sur saisons N, N-1, N-2, N-3
•et liens vers les historiques swimrankings des performances des nageurs
✅les performances seront mises à jour automatiquement durant la saison , et les liens restent actifs
Alexandre DERACHE 1998 (Amiens Métropole Natation)
•Tableau de synthèse N, N-1, N-2, N-3, N-4
•Historique de toutes les perfs en carrière
Mewen TOMAC 2001 (Amiens Métropole Natation)
Adrien MUSART 2002 (Amiens Métropole Natation)
•Tableau de synthèse N, N-1, N-2, N-3, N-4
•Historique de toutes les perfs en carrière
Mathieu ROTHON 2000 (Amiens Métropole Natation)
Enzo TESIC 2000 (Amiens Métropole Natation)
•Tableau de synthèse N, N-1, N-2, N-3, N-4
•Historique de toutes les perfs en carrière
Aron BARRY 2002 (Amiens Métropole Natation)
•Tableau de synthèse N, N-1, N-2, N-3, N-4
•Historique de toutes les perfs en carrière
Eva BONNET 2000 – BEL (Denain Natation Porte du Hainaut)
•Tableau de synthèse N, N-1, N-2, N-3, N-4
•Historique de toutes les perfs en carrière
Camille MALLET 2001 (Amiens Métropole Natation)
•Tableau de synthèse N, N-1, N-2, N-3, N-4
•Historique de toutes les perfs en carrière
💦CAF AMIENS MN / Entraîneur Antoine BRITZ (Centre d’accession et de formation)
✅ saison 2018-2019
•tableau synthétique des meilleures performances des nageurs sur saisons N, N-1, N-2, N-3
•et liens vers les historiques swimrankings des performances des nageurs
✅les performances seront mises à jour automatiquement durant la saison , et les liens restent actifs
Maximilien HUGOT 2003 (Amiens Métropole Natation)
•Tableau de synthèse N, N-1, N-2, N-3, N-4 (pas disponible)
•Historique de toutes les perfs en carrière
Paul ANNOCQUE 2003 (Amiens Métropole Natation)
•Tableau de synthèse N, N-1, N-2, N-3, N-4
•Historique de toutes les perfs en carrière
Clément MALLET 2002 (Amiens Métropole Natation)
•Tableau de synthèse N, N-1, N-2, N-3, N-4
pas disponible
•Historique de toutes les perfs en carrière
Aron BARRY 2002 (Amiens Métropole Natation)
•Tableau de synthèse N, N-1, N-2, N-3, N-4
•Historique de toutes les perfs en carrière
Léa DUROT 2003 (Amiens Métropole Natation)
•Tableau de synthèse N, N-1, N-2, N-3, N-4
pas disponible
•Historique de toutes les perfs en carrière
Naële PORTECOP 2003 (Amiens Métropole Natation)
•Tableau de synthèse N, N-1, N-2, N-3, N-4
•Historique de toutes les perfs en carrière
Chloé QUINT 2002 (Amiens Métropole Natation)
•Tableau de synthèse N, N-1, N-2, N-3, N-4
•Historique de toutes les perfs en carrière
Mathilde JEAN 2000 (Amiens Métropole Natation)
•Tableau de synthèse N, N-1, N-2, N-3, N-4
•Historique de toutes les perfs en carrière
💦INSEP 2018 / Entraîneur Michel CHRETIEN, assisté de Mathias MERCADAL
•tableau synthétique des meilleures performances des nageurs sur saisons N, N-1, N-2, N-3
•et liens vers les historiques swimrankings des performances des nageurs
✅les performances seront mises à jour automatiquement durant la saison , et les liens restent actifs
Roman FUCHS 1998 (Amiens Métropole Natation)
•Tableau de synthèse N, N-1, N-2, N-3, N-4
•Historique de toutes les perfs en carrière
Maxime GROUSSET 1999 (Amiens Métropole Natation)
•Tableau de synthèse N, N-1, N-2, N-3, N-4
•Historique de toutes les perfs en carrière
Hugo SAGNES 2001(Amiens Métropole Natation)
•Tableau de synthèse N, N-1, N-2, N-3, N-4
•Historique de toutes les perfs en carrière
Yohann NDOYE BROUARD 2000 (Dauphins d’Annecy)
•Tableau de synthèse N, N-1, N-2, N-3, N-4
•Historique de toutes les perfs en carrière
Stanislas HUILLE 1999 (SN Versailles)
Théo BERRY 1997 (Angers Natation)
•Tableau de synthèse N, N-1, N-2, N-3, N-4
•Historique de toutes les perfs en carrière
Joana DESBORDES 2000 (Stade Français Olympique Courbevoie)
•Tableau de synthèse N, N-1, N-2, N-3, N-4
•Historique de toutes les perfs en carrière
Pierre HENRY ARRENOUS 1998 (ASPTT Poitiers)
•Tableau de synthèse N, N-1, N-2, N-3, N-4
•Historique de toutes les perfs en carrière

Also published on Medium.

0 comments:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *