L’ANTIDOPAGE CHINOIS DANS LE COLIMATEUR

Vendredi 22 Avril 2016

Une semaine après avoir révoqué l’accréditation des laboratoires anti-dopage de Moscou et de Lisbonne, l’Association Mondiale Anti-Dopage (AMA) a retiré celle du labo pékinois. Suspendu pour quatre mois, c’est à lui de retrouver son statut. La Bolivie, l’un des six autres pays à ne pas respecter les règles d’accréditation de l’AMA (elle utilisait des services de labos non accrédités), a retrouvé son statut. L’Argentine, l’Ukraine, Andorre et Israël avaient perdu leur statut. Aujourd’hui, la Russie, Andorre et la Chine sont en-dehors des clous.

L’AMA avait enquêté suite à des dénonciations parties de la natation chinoise. De nombreux cafouillages dans les contrôles avaient été repérés… Il semble que les contrôles antidopage en Chine ressemblent à ceux de Russie : une bonne blague.

Autre nouvelle liée au dopage, le Coréen Park Tae Hwan a été écarté par le Comité Olympique Coréen de l’aventure olympique. Mais il pourra nager aux championnats nationaux : qui ne peut pas le plus peut le moins !

0 comments:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *