MEETING DE BUDAPEST (2) : MEHDY METELLA, 49s71 SUR 100 PAPILLON. HOSSZU RAFLE SA 400e MEDAILLE DE COURSE DE « COUPE DU MONDE »

Eric LAHMY

Jeudi 5 Octobre 2018

Outre le record du monde du 400 mètres battu par la jeune Chinoise WANG, l’événement de la première journée du meeting de Budapest est, me semble-t-il, la confirmation de l’accumulation de fatigue qui atteint Sarah SJÖSTRÖM. Elle qui, en grande forme, est absolument inatteignable sur 50 et 100 mètres papillon, et difficile à approcher en sprint de nage libre, du moins en Europe (référence à Cate CAMPBELL et à Simone MANUEL), a été devancée à deux reprises, d’abord sur 100 mètres quatre nages, par Katinka HOSSZU (défaite il est vrai envisageable), ensuite sur 50 libre par Ranomi KROMOWIDJOJO.

La victoire de la Néerlandaise, là aussi, ne peut être si surprenante. D’abord parce qu’elle détient le record du monde en petit bassin avec 22s93, ce qui en fait, en quelque sorte, même si la dénomination peut paraître galvaudée, la femme la plus rapide du monde. Ensuite parce qu’il lui est arrivé de surprendre la Suédoise. Ici, elle a nagé assez vite, et triomphé, outre de Sarah, de sa rivale néerlandaise Femke HEEMSKERK et de la championne olympique danoise Pernilla BLUME.

Côté messieurs, Benjamin PROUD, tout champion du monde 2017, du Commonwealth et d’Europe 2018, qu’il est, dut laisser filer le pro de la Coupe du monde Vladimir MOROZOV. Lequel MOROZOV assurait son classique succès sur 100 quatre nages.

La longue série de meetings rangés sous la rubrique « Coupe du monde » exige une endurance et une régularité au sommet que peu de nageurs et nageuses atteignent. Bien entendu, la dominatrice absolue dans ce type de challenge est Katinka HOSSZU, dont Vincent LEROYER nous certifiait ce matin qu’avec le 100 quatre nages, elle avait enlevé sa 400e médaille de course en Coupe du monde.

Vincent nous avait annoncé qu’il s’agissait de sa 400e victoire, avant de rectifier, preuve que les plus grands peuvent se tromper !

HOSSZU, quelques minutes plus tard, faisait grimper le compteur à 401, sur 200 papillon, une course qu’elle avait parfois délaissée en faveur du dos, mais où elle s’amuse à nouveau à jouer les trouble-fête !

Mehdy METELLA, en terminant aux basques de Chad LE CLOS sur 100 mètres papillon, réussissait l’exploit de devenir le premier Français sous les 50 secondes. Son temps, 49s71, efface Jérémy STRAVIUS, à qui le record appartenait avec 50s04 (le 12 décembre 2013 à Herning (DEN) lors des championnats d’Europe en petit bassin). 

 

MESSIEURS.- 50 mètres : 1. Vladimir MOROZOV, Russie, 20s51 ; 2. Benjamin PROUD, Grande-Bretagne, 20s89 ; 3. Bradley TANDY, Af. Sud, 21s06 ; 4. Kristian GKOLOMEEV, Grèce, 21s22; 5. Maxim LOBANOVSKIJ, Hongrie, 21s25; 6. Jesse PUTS, Pays-Bas, 21s35; 7. Kosuke MATSUI, Japon, 21s38 (en séries, 21s21) ; 8. Michael ANDREW, USA, 21s42 (en séries, 21s36).

400 mètres : 1. Mackenzie HORTON, Australie, 3’41s78 ; 2. Blake PIERONI, USA, 3’42s74 ; 3. Wojciech WOJDAK, Pologne, 3’43s52 ; 4. Poul ZELLMANN, Allemagne, 3’44s04.

100 brasse: 1. Felipe LIMA, Brésil, 56s69; 2. Anton CHUPKOV, Russie, 56s97 ; 3. Lizhuo WANG, Chine, 57s03 ; 4. Kirill PRIGODA, Russie, 57s23 ; 5. Daya SETO, Japon, 57s31 ; 6. Hayato WATANABE, Japon, 57s57 ; 7. Nic FINK, USA, 57s73 (en séries, 57s63) ; 8. Arno KAMMINGA, Pays-Bas, 58s19 (en séries, 58s16). En séries, Christopher ROTH BAUER, Autriche, 58s66

200 dos : 1. Mitchell LARKIN, Australie, 1’49s52 ; 2. Ryosuke IRIE, Japon, 1’50s97.

100 papillon : 1. Chad LE CLOS, Af. Sud, 49s22 ; 2. Mehdy METELLA, France, 49s71 (record) ; 3. Nicholas SANTOS, Brésil, 50s12

100 4 nages : 1. Vladimir MOROZOV, Russie, 50s32 ; 2. Michael ANDREW, USA, 51s55 ; 3. Kosuke METSUI, Japon, 53s08 (en séries, 52s75).

DAMES.-

50 mètres : 1. Ranomi KROMOWIDJOJO, Pays-Bas, 23s23 ; 2. Sarah SJÖSTRÖM, Suède, 23s36 ; 3. Femke HEEMSKERK, Pays-Bas, 23s67; 4. Pernilla BLUME, Danemark, 23s75; 5. Maria KAMENEVA, Russie, 24s08.

400 mètres : 1. Jianjiahe WANG, Chine, 3’53s97 (record du monde, ancien Mireia Belmonte, Espagne, 3’54s52 le 11 août 2013 ; record du monde junior, ancien par elle-même) ; 2. Leah SMITH, USA, 3’58s94 ; 3. Femke HEEMSKERK, Pays-Bas, 4’0s03 ; 4. Anna EGOROVA, Russie, 4’1s26 ; 5. Catalina CORRO, Espagne, 4’5s88; 6. Mireia BELMONTE, Espagne, 4’7s43.

50 dos : 1. Emily SEEBOHM, Australie, 26s05 ; 2. Georgia DAVIES, Grande-Bretagne, 26s13; 3. Ranomi KROMOWIDJOJO, Pays-Bas, 26s19; 4. Kathleen BAKER, USA, 26s30; 5. Etiene MEDEIROS, Brésil, 26s34.

200 brasse: 1. Julia EFIMOVA, Russie, 2’17s88; 2. Vitalina SIMONOVA, Russie, 2’19s43 ; 3. Melanie MARGALIS, USA, 2420s30 ; 4. Jessica VAL, Espagne, 2’20s81 ; 5. Jingyao YU, Chine, 2’21s44.

200 papillon: 1. Katinka HOSSZU, Hongrie, 2’3s14; 2. Yufei ZHANG, Chine, 2’3s29; 3. Kelsi DAHLIA, USA, 2’3s33

100 4 nages : 1. Katinka HOSSZU, Hongrie, 57s64 ; 2. Sarah SJÖSTRÖM, Suède, 57s75; 3. Kathleen BAKER, USA, 58s02; 4. Emily SEEBOHM, Australie, 58s33; 5. Alia ATKINSON, Jamaïque, 59s03; 6. Melanie MARGALIS, USA, 59s11.

 

 

 

 

 


Also published on Medium.

2 comments:

    1. Eric Lahmy *

      je suis trop enthousiaste. Vincent et moi avons le même prétexte. Engloutis dans l’affliction Charles Aznavour…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *