MEETING D’EINDHOVEN (4) : KATINKA HOSSZU PERD LE 100 DOS CONTRE BAKER ET SEEBOHM, GAGNE LE 400 QUATRE NAGES CONTRE OHASHI ET ZHOU

Eric LAHMY

Samedi 29 Septembre 2018

Lors de la deuxième journée du meeting d’Eindhoven dominé par le doublé de Sarah SJÖSTRÖM, Vladimir MOROZOV a archi-dominé le 100 mètres nage libre, où Blake PIERONI a terminé deuxième, comme sur 400 mètres derrière HORTON, ce qui démontre quand mètres un beau registre, qui fait de lui, on ne sait trop, un sprinteur résistant ou un stayer rapide.

Mehdy METELLA, qui s’était « bronzé » sur 100 papillon, n’a pas connu le même bonheur, et, 12e des séries, n’a pu se qualifier en finale.

On note un honnête 200 papillon de Chad LECLOS qui était tombé malade et qu’on croyait convalescent et n’était même pas annoncé dans ce meeting.

Coïncidence, Daya SETO a réalisé le même temps, 1’51s09, sur 200 quatre nages, que LECLOS sur la distance en papillon. Même temps, mais valeur supérieure ! SETO laisse très loin ses suivants. Il est vrai que LARKIN, qui aurait pu lui porter la contradiction, a opté plutôt pour un  50 dos : choix paresseux, mais rémunérateur puisqu’il a gagné…

Le 100 mètres dos dames opposait trois des quatre meilleures ondines du monde sur la distance, HOSSZU, BAKER, SEEBOHM, soit les deux premières du podium olympique de Rio et la championne du monde 2015. Il ne manquait que Kyle MASSE pour que la fête soit totalement réussie. BAKER l’a emporté devant SEEBOHM et la Hongroise « en reconstruction »,  

Autre match à trois, pour HOSSZU, sur 400 quatre nages dames, cette fois, dans une finale directe. La Japonaise OHASHI a été dominante cette saison, qui a triomphé aux Jeux asiatiques de Djakarta et réussi le meilleur temps de l’année, en l’absence de la recordwoman du monde hongroise. Mais celle-ci reste une valeur sure et le montre. Katinka HOSSZU, qui changé d’entraîneur et s’est débarrassé d’un embarrassant époux par-dessus le marché, est décidée à redevenir la meilleure, et cela se présente pas mal ; elle mène en papillon, d’un rien devant la Chinoise ZHOU, laquelle n’est pas un faire-valoir. ZHOU passe, également d’un rien, devant, à l’issue du parcours de dos ; HOSSZU doit être totalement relaxe dans ce parcours, étant l’une des toutes meilleures dossistes du monde ; elle attaque et fait la différence en brasse, lequel constitue le parcours le plus délicat du quatre nages, celui où se construisent bien souvent les écarts, pendant qu’OHASHI, encore 3e, passe ZHOU, mais ne peut rejoindre la Hongroise qui, bien au contraire augmente son avance.

La performance n’a rien de miraculeux. Nos trois belligérantes restent à 7-12 secondes du record en petit bassin de Mireia BELMONTE, qui avait « fait » 4’18s94, dans ce même bassin d’Eindhoven, il y a treize mois, et qui termine ici très loin, méconnaissable, en 4’36s27 ! Elle vient de reprendre sa préparation, et a effectué il y a une semaine la traversée du lac de Banyoles…

Quoi d’autre ? Un bon 100 brasse féminin où EFIMOVA retrouve son éternelle rivale de Coupe du monde ATKINSON et la défait.

MESSIEURS.- 100 mètres : 1. Vladimir MOROZOV, Russie, 45s69 ; 2. Blake PIERONI, USA, 46s45 ; 3. Vladislav GRINEV, Russie, 46s58 ; 4. Pieter TIMMERS, Belgique, 46s97 ; 5. Kyle STOLK, Pays-Bas, 47s02. En séries, Mehdy METELLA, France, 12e en 48s24.

1500 mètres : 1. Maxime SHEMBEREV, Azerbaïdjan, 14’45s17.

50 dos : 1. Mitchell LARKIN, Australie, 23s34 ; 2. Vladimir MOROZOV, Russie, 23s42.

50 brasse : 1. Felipe LIMA, Brésil, 25s92 ; 2. Peter STEVENS, Slovaquie, 26s10 ; 3. Kiril PRIGODA, Russie, 26s30; 4. Nick FINK, USA, 26s49; 5. Michael ANDREW, USA, 26s51.

200 papillon : 1. Chad LE CLOS, Afrique du Sud, 1’51s09 ; 2. Yuya YAJIMA, Japon, 1’51s87 ; 3. Joeri VERLINDEN, Pays-Bas, 1’53s88 ; 4. Laszlo CSEH, Hongrie, 1’54s02 ; 5. Maarten BRZOSKOWSKI, Pays-Bas, 1’54s20.

200 4 nages : 1. Daya SETO, Japon, 1’51s09 ; 2. Ryosuke IRIE, Japon, 1’55s61 ; 3. Kiril PRIGODA, Russie, 1’55s71.

DAMES.- 200 mètres : 1. Sarah SJÖSTRÖM, Suède, 1’52s25 ; 2. Femke HEEMSKERK, Pays-Bas, 1’52s98 ; 3. Jianjiahe WANG, Chine, 1’53s40; 4. Melanie MARGALIS, USA, 1’54s30; 5. Michelle COLEMAN, Suède, 1’54s85; 6. Barbora SEEMANOVA, Rép. Tchèque, 1’56s25 ; 7. Leah SMITH, USA, 1’56s37 ; 8. Zsuzsanna JAKABOS, Hongrie, 1’56s58. En séries, KROMOWIDJOJO, Pays-Bas, 1’56s25.

100 dos : 1. Kathleen BAKER, USA, 55s91 ; 2. Emily SEEBOHM, Australie, 56s07; 3. Katinka HOSSZU, Hongrie, 56s32; 4. Kira TOUSSAINT, Pays-Bas, 56s63 (en séries, 56s28) ; 4. Mariia KAMENEVA, Russie, 57s74.

100 brasse : 1. Julia EFIMOVA, Russie, 1’3s41 ; 2. Alia ATKINSON, Jamaïque, 1’3s74 ; 3. Molly HANNIS, USA, 1’5s65 ; 4. Jingyao YU, Chine, 1’5s71.

50 papillon : 1. Sarah SJÖSTRÖM, Suède, 24s61 ; 2. Ranomi KROMOWIDJOJO, Pays-Bas, 24s67 ; 3. Kelsi DAHLIA, USA, 25s14 ; 4. Kimberley BUYS, Belgique, 25s41 ; 5. Yufei ZHANG, Chine, 25s49 ; 6. Maalke DE WAARD, Pays-Bas, 25s68. En séries, Kim BUSH, Pays-Bas, 25s69.

400 4 nages : 1. Katinka HOSSZU, Hongrie, 4’25s15 ; 2. Yui OHASHI, Japon, 4’27s42 ; 3. Min ZHOU, Chine, 4’30s26 ; 4. Catalina CORRO, Espagne, 4’32s30.


Also published on Medium.

0 comments:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *