RYAN LOCHTE PERD RALPH LAUREN ET SPEEDO

Mardi 23 août 2016

Quatre commanditaires de Ryan Lochte l’ont abandonné, a la suite de ses démêlés avec la justice brésilienne. Ralph Lauren, l’équipementier Speedo, Syneron-Candela (épilation !) et, semble-t-il aussi, Airweave (matelas). Les avis divergent, aux USA, dans l’entreprise, au sujet de savoir si Ryan Lochte, qui avait gagné 2.300.000$ de contrats publicitaires en 2012 (en plus des 30.000$ alloués par USA Swimming, risque de perdre sa force de vente. Sa fortune actuelle est estimée à 3 millions de dollars. Les nageurs que poursuit aujourd’hui le business sont Michael Phelps et Katie Ledecky, estiment en général les spécialistes de ces questions.  


Also published on Medium.

3 comments:

  1. o

    Cependant, ainsi que le souligne Craig Lord, Speedo continue de soutenir Sun Yang, qui pisserait violet, se plante dans des camions sans permis et a eu une conduite douteuse a Kazan, et Ioula Efimova (Nice girl we know)

    1. Pierre

      En effet, Yang et Efimova restent populaires auprès des publics chinois et russes, Lochte est démonétisé aux USA. Ce n’est pas une décision morale, mais économique.

      1. Eric Lahmy *

        Certes. Ne pas confondre Speedo USA et Speedo monde dont les problématiques ne sont pas les mêmes. Pourquoi conserver un nageur, Lochte, qui coûte cher, est brûlé dans le pays par une affaire dérangeante et qui de toute façon n’a ramené aucune médaille individuelle des Jeux, qui plus est quand vous avez sous contrat aux USA Nathan Adrian, Connor Dwyer, Elizabeth Beisel, Missy Franklin, Tyler Clary ? Et, d’un autre côté, pourquoi ne pas conserver Julia Efimova et Sun Yang, qui sont défendus par leurs dirigeants becs et ongles, sont les stars incontournables de leurs pays et peuvent faire vendre, seuls, sur leurs noms, des maillots de bain ? Speedo, en entreprise cohérente avec ses buts, vendre, se contente de s’aligner sur la perception que leurs clients peuvent avoir des choses. En plus virer Efimova et Sun les mettrait mal avec les pays concernés. On me dit qu’Arena a une politique sévère vis-à-vis des dopés, mais après l’affaire du dopage de Mellouli, il était toujours dans l’Arena Team… Même chose pour Speedo qui a conserv aux USA son contrat avec Jessica Hardy…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *