SHARON FINNERAN, UNE VIE BIEN NAGEE

Par Eric LAHMY

Mardi 13 Janvier 2015

FINNERAN [Sharon Evans]. Natation. (Rockville Centre, New-York, 4 février 1946-). États-Unis. Soeur d’un plongeur olympique des Jeux de 1972, Mike Finneran, et fille d’une officielle aux Jeux de Montréal, en 1976, cette nageuse de demi-fond, petit bout de femme de 50kg pour 1,60m commence à nager à Pine Crest, en Floride, près de Fort Lauderdale, où elle vit, à l’âge de dix ans et montre vite de belles aptitudes ainsi qu’une propension au travail acharné, déterminé. Fait qui conduit sa famille à chercher le meilleur endroit pour elle pour s’entraîner. Ce sera en 1962, à seize ans, chez George Haines à Santa Clara, où elle cotoiera Don Schollander, Donna de Varona, Terri Stickles, avant de passer fin 1964 au Los Angeles AC de Peter Daland en raison d’une bourse d’études qui lui est attribuée par USC, l’université à laquelle le club est attenant. Elle établit six records du monde, ainsi sur 200 mètres papillon (2’31’’2 et 2’30’’7 en 1962), 800 mètres libre (9’36’’9 en 1964) et 400 mètres quatre nages (5’27’’4 et 5’21’’9 en 1962), enlève dix titres américains sur plusieurs distances, dont un sur 1650 yards en 1964, et l’or du 400 mètres libre aux Jeux panaméricains, en 1963. Elle est enfin médaillée d’argent sur 400 mètres quatre nages (5’24’’1), entre les deux autres concurrentes américaines, son équipière de Santa-Clara De Varona, très large vainqueur, en 5’18’’7 et juste devant Martha Randall, 3e, 5’24’’2, aux Jeux olympiques de Tokyo en 1964 (où le Santa Clara Swimming Club a qualifié 13 nageurs et nageuses !). Sa fille, Ariel Rittenhouse, est une plongeuse olympique en 2008. Elle est restée très impliquée dans le sport, comme entraîneur en Caroline du Sud et nageuse de compétitions masters.

0 comments:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *