4 FOIS 200M BATTU… MAIS AVEC LA MANIÈRE

24 juin 2013

Jeux méditerranéens à Mersi, Turquie.

On a expliqué précédemment comment, en appliquant les mêmes rêgles de sélections pour les Jeux méditerranéens de Mersin, en Turquie, les Italiens d’un côté, les Espagnols et les Français de l’autre, ont abouti à des résultats très différents.

L’idée, ne pas emmener en Turquie de sélectionnés “mondiaux” (pour Barcelone), ne signifiait pas la même chose pour les uns et les autres. L’équipe française avait été désignée dès les nationaux de Rennes, en avril, et les Italiens, dont les championnats avaient eu lieu aux mêmes dates, n’avaient retenu que huit garçons et huit filles triés sur le volet, style Magnini et Pellegrini, et laissé courir les qualifications, jusqu’aux… Jeux méditerrannéens de Mersi. Hier, d’ailleurs, plusieurs nageurs italiens, Luca Leonardi sur 100m, Flavio Bizzarri sur 200m brasse, Elisa Celli sur 200m brasse dames, Martina De Memme sur 800m, ont arraché leur billet pour Barcelone, le plus souvent in extremis, en réussissant de justesse le précieux sésame que constitue le “standard A de la FINA”.

Les vraies équipes “B” françaises et espagnoles se sont donc opposées à une équipe A’ italienne. Le résultat en a été que nos Tricolores ont souffert sous la botte italienne, ce qui ne veut pas dire qu’ils ont subi, on en veut pour preuve l’aventure du relais quatre fois 200m, hier soir.

L’affaire paraissait mal engagée. Les Italiens? Le champion d’Italie Alex Di Gorgio et ses suivants à l’exception de Magnini, second des Championnats. Sur le papier, ce quatuor valait 7’13’’64 à l’addition, et, en tenant compte des prises de relais (2’’1), 7’11’’5. En face, nos mousquetaires ne faisaient pas le poids. Un seul finaliste sur 200m des France, Simon Guérin, sous les 1’51’’. Face aux n° 1, 3, 4, 5 italiens, les n° 7, 9, 10 et 11 français, donc, et une valeur collective de 7’23’’19, avec les passages de relais 7’21’’1. Handicap, pratiquement 11’’! C’était à coup sûr jouer “Boulevard des Italiens”. Il s’en fallut de peu qu’on n’assistât en lieu et place à “Suite Française”. Pour commencer, Simon Guérin établit un nouveau record personnel en 1’49’’05 (contre 1’49’’93), laissant Lestingi à une longueur. Eric Ress signa un parcours un peu au-dessous de sa valeur et Ganesh Perdurand perdit encore une seconde sur son vis-à-vis. Derrière, Benjamin Stasiulis, qui stagnait à 1’51’’01 cette saison, retrouva le lustre accroché à une ancienne réputation, mais un joli 1’48’’15 le vit mourir aux pieds d’Alexandre Di Giorgio. Les 10 » de handicap avaient été réduits à 0 »40, le miracle avait été manqué d’un rien.

 

4×200 mètres
1. Italie, 7’19″39 (Damiano Lestingi 1’50″20, Gianluca Maglia 1’49″85, Federico Turrini 1’49″54 e Alex Di Giorgio 1’49″78); 2. France 7’19″79 (Simon GUERIN, 1’49’’05, Eric RESS, 1’51’’91, Ganesh PEDURAND, 1’50’’68, et Benjamin STASIULIS, 1’48’’15); 3. Turquie, 7’25″67.

0 comments:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *