AUSTRALIE : CINQUANTE, NUANCES PLUS CLAIRES, POUR CATE CAMPBELL

Éric LAHMY

Samedi 3 Mars 2018

Petite ultime journée des championnats d’Australie sélectifs pour les Jeux du Commonwealth, marquée cependant par un nouveau record d’Australie et du Commonwealth du 50 mètres crawl féminin par Catherine Campbell. En finale, Cate réalise 23s79 et écrête son ancien record, 23s84 le 24 avril 2016.

Ce faisant, elle approche de 0s12 le record mondial du 50 mètres, que Sarah Sjöström a amené à 23s67 le 29 juillet dernier, dans la deuxième demi-finale des championnats du monde de Budapest . Sjöström, en finale, réalisait ensuite 23s69 et devançait trois nageuses qui amélioraient leur record national, la Hollandaise Ranomi Kromowidjojo, 23s85, l’étatsunienne Simone Manuel, 23s97, et la Danoise Pernille Blume, 24s.

L’aînée des Campbell, retour de son année semi-sabbatique (elle y a quand même quelque peu nagé, quoique sans ambition), a vite repris sa place dans la hiérarchie mondiale, au niveau, en termes de performances, de Sarah Sjöström, dont elle reste la première adversaire. Elle a également totalement repris son ascendant sur sa sœur cadette, Bronté, laquelle s’est systématiquement trouvée devancée dans tous leurs affrontements.

En revanche, rien ne nous dit que Catherine Campbell est plus qu’auparavant une grande compétitrice. Elle a plus qu’à son tour fauté, dans le passé, quand l’enjeu était la gagne. Son vrai titre de gloire est d’avoir gagné le 100 mètres des championnats du monde 2013, à Barcelone (dans le temps de 52s34). En-dehors de cela, elle a surtout collectionné les médailles de bronze, ce qui est certes méritoire mais ne correspond pas à son « statut chronométrique ». Un échec cuisant en finale du 100 mètres des Jeux olympiques de Rio mit cruellement en lumière la difficulté de réussir d’une jeune femme sans doute un peu trop affable, gentille, et impressionnable, quand l’enjeu est au plus haut…

Campbell a devancé deux de ses équipières de Chandler, sa sœur Bronte, 24s22, et Shayna Jack, 24s62.

Le 50 messieurs a vu James Roberts, 21s97, devancer Cameron McEvoy, 22s02, et James Magnussen, 22s17. McEvoy avait nagé 21s87 en séries.

Sur 1500 mètres, Jack McLoughlin, en 14’56s99, a complètement largué Mackenzie Horton, 15’14s67, lequel perdit pied après la mi-course, et fut presque menacé par le retour de Joshua Parish, 15’15s70.

Mitch Larkin enleva le 400 quatre nages en 4’15s68, un temps juste correct pour l’ex-champion du monde du 200 dos ; la course féminine était tout aussi « moyenne », même si, à seize ans, Kaylee McKeown, 2e derrière Blair Evans en 4’39s14 contre 4’38s97, peut, en raison de son âge, représenter un espoir australien sur la distance… Sur les 50 dos, les titres revenaient à Emily Seebohm, 27s76, et Zac Incerti, 24s97.


Also published on Medium.

0 comments:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *