BRUIJN [Inge DE]

Natation. (Barendrecht, 24 août 1973-). Pays-Bas. Entraînée à Eindhoven par Jacco Verhaeren et aux Etats-Unis par Paul Bergen, après des années à fréquenter les places d’honneur, elle change de statut et s’impose en assez peu de temps comme la meilleure nageuse du monde, en même temps que son compatriote et camarade d’entraînement Pieter Van den Hoogenband. A partir de 1991, année où elle est championne d’Europe avec le relais quatre fois 100 mètres et 3e du 50 mètres, Inge multiplie les sélections nationales. Pendant plusieurs saisons et jusqu’aux 1998, elle atteint surtout des places de finaliste dans les grandes compétitions, sans jamais s’imposer. Elle est ainsi 8e du 100 mètres nage libre des Jeux olympiques de Barcelone, en 1992, et atteint même à des podiums (3e sur 50 mètres des championnats d’Europe en 1993, et médailles de relais). Elle n’a pas le feu sacré, au point d’être exclue (pour nonchalance) de l’équipe nationale en 1996 par son entraîneur et fiancé ! Elle s’exile à Portland, dans l’Oregon, et c’est là, sous les ordres de Paul Bergen, qu’elle révise son attitude mentale, la forme de sa nage – optant pour un crawl « moulin à vent » avec les bras tendus – et sa condition physique, pour devenir non seulement la meilleure nageuse du monde, mais aussi celle qui va chambouler les records en sprint. Championne d’Europe 1999 sur 50 mètres libre et 100 mètres papillon, elle écrase les courses de sprint féminin aux Jeux Olympiques de Sydney, où elle enlève le 50 mètres (24’’32), le 100 mètres (53’’83), améliore, en finale, sur 100 mètres papillon, le record du monde (56’’61), et emmène le relais quatre fois 100 mètres néerlandais à la médaille d’argent, méritant ainsi le surnom d’ « Invincible Inky ». Plus tôt dans la saison, elle avait amélioré le record du monde du 100 mètres papillon de plus d’une seconde (56’’69 contre 57’’88) au cours d’un week-end (du 26 au 28 mai) à Sheffield où elle efface quatre records en trois jours. En 2001, aux mondiaux de Fukuoka, Japon, elle enlève les 50 et 100 mètres nage libre ainsi que le 50 mètres papillon. Le temps passant, elle se focalise sur le sprint pur, remporte 50 mètres libre et 50 mètres papillon aux mondiaux 2003. Aux Jeux d’Athènes, en 2004, à 31 ans, elle conserve le titre du 50 mètres devant la Française Metella, est 2e du 100 mètres, 3e du 100 mètres papillon et du relais 4 fois 100 mètres. Elle officialise sa retraite sportive au début 2007, alors qu’elle ne nage plus depuis deux saisons et demie.

On a beaucoup évoqué le dopage pour expliquer le subit changement de statut de De Bruijn, d’une bonne nageuse internationale à l’invincible spécialiste des épreuves courtes en crawl et en papillon. Il y a eu, outre ses performances exceptionnelles, une transformation physique impressionnante. En un an, De Bruijn, nageuse joliment tournée, se vide de son tissu conjonctif. Elle s’athlétise, n’a que la peau sur les muscles, comme ces culturistes en recherche de « sèche ». Parce qu’elle n’a jamais été « positive » aux nombreux contrôles auxquels elle a été soumise, on peut croire qu’Inge a été la première d’une génération de nageuses qui travailleront systématiquement dans le but d’augmenter sa force physique et de diminuer au maximum sa masse de graisse (comme le fera après elle Dara Torres). Elle est capable de grimper à la corde, les jambes en équerre, sur plusieurs dizaines de mètres. Elle utilise aussi un maillot ferme jusqu’au cou dont Paul Bergen estime qu’il fait gagner énormément. Enfin, Paul Bergen l’oblige à adopter, un retour aérien bras tendu à l’imitation de Michael Klim qui vient de remporter sept médailles aux championnats du monde de Perth, en 1998. Cette méthode permettait a nageur de tourner ses bras très vite en appuyant sur le battement de jambes, alors qu’avec le retour bras plié, expliquait-il « je ne pouvais empêcher mes nageurs de tourner les bras moins vite dès que je leur demandais d’appuyer sur leur battement. Or je vis que Klim accélérait sur les bras en même temps qu’il augmentait sa fréquence de jambes. » Inge accepta de mauvaise grâce à changer de style (alors qu’elle était déjà la championne d’Europe sur 50 mètres libre et papillon).

Ces articles peuvent vous intéresser:

  • INGE DE BRUIJN, PIONNIÈRE INCOMPRISE DU 21éme SIÈCLE par Eric LAHMY                                              28 Mai 2015 DE BRUIJN [Inge] Natation. (Barendrecht, 24 août 1973-). Pays-Bas. Entraînée à Eindhoven par Jacco Verhaeren et […]
  • BALL [Catherine Northcutt « Catie »] Natation.(Jacksonville, Floride, 30 septembre 1951-). États-Unis. Treize records du monde, six records et neuf titres américains ainsi que deux trophées de meilleure nageuse de brasse du […]
  • CARETTO [Patricia Sarena « Patty »] Natation.(Los Angeles, 4 janvier 1951-). États-Unis. Entraînée par Don Grambrill à Long Beach, elle améliora à un âge précoce, 13 ans, sept records du monde sur 800 mètres (9’47’’3), 1500 […]
  • CLARK [Stephen Edward « Steve »] Natation. (Oakland, Californie, 17 juin 1943-). États-Unis. Le meilleur sprinter de sa génération. Doté d’un physique léger, 1,80m, 67kg, très fort en petit bassin où sa fulgurante […]

0 comments:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


9 + = quinze