Du neuf et du vieux

Par Eric LAHMY

Mardi 11 février 2014

Le Canada nous annonçait récemment l’existence d’un nageur de 104 ans établissant des records de sa catégorie d’âge. Voilà maintenant qu’une Japonaise de cent ans, Miheko Nagayoka, a « éclaté » quatre « records du monde ». Ce qui porte le nombre de marques qu’elle a battues à vingt-deux. Et témoigne, semble-t-il, indirectement, du vieillissement annoncé de la population !

Il faut en effet des centenaires pour battre des records de centenaires! Il y a trente ans, je suivais avec sympathie les « records » établis par un champion américain, Clarence Ross, qui avait gagné le titre US de longue distance en 1925 ou 1926 sur 3 miles, 5 miles et 10 miles, soit 5, 8 et 16 kilomètres. Champion du Pacifique Sud pendant la Guerre du Pacifique, Ross, 47 ans, fut agressé dans une rue de Newark et transporté inconscient à l’hôpital. Son rythme cardiaque leur apparaissant trop lent, les médecins décidèrent de lui installer un pacemaker. Ils apprirent peu après de la bouche de l’impétrant que son rythme cardiaque était toujours de 42 pulsations par minute, en raison de son entraînement de demi-fond. Le pacemaker était là et le resta, et Ross, qui reprit la natation en 1972, renoua avec le succès, établissant d’innombrables records dans ces respectables catégories d’âge des 70, 75, 80 ans et 85 ans, avec une constance digne d’éloges. Il nagea ainsi un 1650 yards (1500 mètres) en 28’4’’5 à 80 ans. Mais Ross ne nagea pas au-delà de 86 ans, en 1987, quand il remporta les de ses 125 titres américains, sur 50 et du 100 yards en 42’’15 et 1’50’’86. Quant aux centenaires, il n’en était pas question, alors, dans les bassins…

Madame Nahaoka, elle, a appris à nager, seule, à 82 ans. Elle était venue à la piscine pour se rééduquer suite à une blessure. Deux ans plus tard, elle fréquentait les masters… Et elle établissait un premier « record du monde » à 95 ans. Bon, cela ne nage pas très vite. C’est ainsi que les temps de cette chère et ancestrale championne sont de 3’52’’07 au 100 mètres, 16’36’’80 au 400 mètres et, en dos, 1’50’’47 au 50 mètres et 3’45’’83 sur 100 mètres dos. Melissa Franklin peut dormir tranquille.  Il n’en reste pas moins que la natation reste et de loin le meilleur sport pour les anciens…

Madame Nagaoka, qui détient aussi des records, en dos et en brasse, chez les 95-99 ans, se rend à la piscine quatre fois par semaine, disposant désormais d’un entraîneur qui veille à sa technique.

Ces articles peuvent vous intéresser:

  • ADLINGTON [Rebecca] Natation. (Mansfield, 17 février 1989-). Championne olympique du 400m et du 800m (8’14’’10, record du monde) à Pékin, en 2008. Jeune, elle est élève de l’école Brunts, à Mansfield, et […]
  • QUE LA FORCE SOIT AVEC VOUS Par Eric LAHMY 1er décembre 2013 Aujourd’hui, les nageurs développent leur force physique sans complexe. Il y a encore trente ans, la plupart des entraîneurs leur interdisaient de […]
  • Débâcle olympique en Europe Par Eric LAHMY Vendredi 7 Novembre 2014 Le refus norvégien de prolonger sa candidature à l’organisation des Jeux olympiques d’hiver 2022 a conduit les Comités Olympiques Européens à […]
  • Deux Américaines pour quatre nages 26 août 2013 Dubaï, mondiaux juniors Pour battre sa compatriote Rebecca Mann sur 400 mètres quatre nages, aux championnats du monde juniors de Dubaï, Emirats Arabes Unis, […]

0 comments:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


7 + cinq =