LE GRIGNOTAGE SELON RIVOLTA

18 Novembre 2013

Les diététiciens vous le disent: il ne faut pas grignoter. Pourtant, le champion italien du 100 mètres papillon, Matteo Rivolta, qui ne cesse de grignoter sur son record, ne s’en porte que mieux.

L’Italien Matteo Rivolta (Insubrika de Milan) a amélioré son record italien du 100 mètres papillon (petit bassin) ce dimanche, au cours du 17e Trophée de sprint de Legnano. Il a nagé la distance en 50’’44, le lendemain de son 22e anniversaire (il est né le 16 novembre 1981). Rivolta, qui avait débuté la saison avec un temps personnel de 51’’10, n’a cessé de progresser par de petites marges régulières. Il a nagé 51’’08 le 26 octobre à Bellinzona, puis effacé en 50’’87 le vieux record italien, 50’’99, réalisé avec une combinaison polyuréthane en décembre 2009 par Joseph David Natullo. Il nageait ensuite en 50’’87 à Sesto Callende, le 27 octobre, 50’’84 à Gènes le 2 novembre, en 50’’77 à Città di Lamezia le 10, et le voici rendu sous les 50’’5.

Deux tiers de seconde qui ont amélioré sa stature internationale. Son temps le place en sixième position dans le classement mondial, derrière Thomas Shields (USA), 48’’80, Chad Le Clos (Afrique du Sud), 49’’01, Steffen Deibler (Allemagne) 49’’38, Kohei Kawamoko (Japon), 50’’03, Konrad Czerniak (Pologne), 50’’27 et Tommaso D’Orsogna (Australie), 50’’45. Sa performance se compare désormais plus ou moins à son record national (en grand bassin), 51’’64. Médaillé de bronze européen de la distance en 2012 à Debrecen, 7e des derniers mondiaux, l’élève milanais de Gianni Leoni montre de belles ambitions à l’approche des sommets européen et mondial en petit bassin.

0 comments:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *