LES CHAMPIONNATS DU MONDE S’INSTALLENT EN ASIE

FUKUOKA NANKIN ET DOHA CANDIDATS ENTRE 2019 ET 2023 – ET PEUT-ETRE 2025

Dimanche 31 Janvier 2016

Le Japon, avec Fukuoka, la Chine, avec Nankin, et le Qatar, avec Doha sont les trois pays candidats aux organisations des championnats du monde de natation en 2021 et 2023. Toutes ces candidatures sont asiatiques.

Les présentations sont faites par leurs délégations au Bureau de la FINA réuni à Budapest. Il reste possible qu’une candidature pour 2025 (quoique non inscrite au programme) soit enregistrée.

En effet, explique Cornel Marculescu, compte tenu du gros effort consenti par les candidats, nous préférons attribuer plus d’un événement à la fois. Une façon de contenter le maximum de gens et d’encourager les instincts d’organisateurs à la fois « financièrement, émotionnellement et professionnellement. Venir à une sélection et être déçus, et pour certains, une longue planification est une meilleure chose. »

Fukuoka, la 6e ville du Japon, a organisé déjà les mondiaux 2001. On ne croit pas que cette organisation ait laissé les meilleurs souvenirs. Doha a tenu les mondiaux 2014 en petit bassin, Nanjing ayant accueilli les Jeux Olympiques de la Jeunesse en 2014. La Chine a aussi organisé les mondiaux en petit bassin en 2011 à Shanghai et Hangzhou se prépare pour les mondiaux en petit bassin 2018

L’Argentine, la Turquie, l’Australie et l’Allemagne avaient envisagé d’organiser, mais ne sont pas allées au bout de leur démarche. Avec Gwangju, ville hôtesse en 2019, et quels que soient les résultats des réunions de Budapest, cela fera quatre éditions consécutives des mondiaux tenues en Asie. L’Europe, avec Rome 2009, Barcelone 2013 et Kazan 2015, et dans l’attente de Budapest 2017, a ou aura organisé quatre des cinq éditions précédentes. Budapest remplace l’organisation, défaillante, de Guadalajara, au Mexique.

 

Ces articles peuvent vous intéresser:

  • MONDIAUX DE BUDAPEST: TOUT VA BIEN Un comité technique de la Fédération internationale (FINA) emmené par son directeur exécutif Cornel Marculescu a mesuré l’avancée des travaux de préparation des prochains championnats du […]
  • FUKUOKA VINGT ANS APRES DOHA C'EST 2023. NANJING RECALEE Les mondiaux 2021 de natation se tiendront à Fukuoka, au Japon. La cité japonaise, qui avait organisé les mondiaux 2001, a prévalu sur Doha (siège des […]
  • Gwangju manque de liquide pour les mondiaux 2019 21 juillet 2013 par Eric LAHMY Barcelone, 15e championnats du monde de natation Le Bureau exécutif de la Fédération Internationale de Natation – président Julio Maglione, […]
  • DOHA : WANG, 15 ANS, RECORD JUNIOR FÉMININ DU 800, QUOIQUE… Éric LAHMY Jeudi 5 Octobre 2017 Petite journée, à Doha, adornée d’un « reocrd du monde junior », sur 800 mètres nage libre. Deux jeunes chinoises, nées en 2002, et donc tout juste âgées […]

6 comments:

    1. admin *

      Je crois que la nageuse de l’année 2015 pour la FINA est notre Aurélie Muller nationale (logique, ayant remporté la course olympique – 10 kilomètres – aux championnats du monde). Pour la natation, je ne vois pas comment ça ne peut pas être Katie Ledecky, avec son « quadruplé » 200-400-800-1500. Mais en 2014 me semble-t-il, la FINA avait préféré Katinka Hosszu à Ledecky, ce qui avait fait pousser des hurlements aux medias anglo-saxons: là je dois dire que je leur donnais raison; quelle que soit l’admiration qu’on peut avoir pour Hosszu et le caractère totalement innovant (et fanatique) de sa façon de concevoir la natation, je privilégie ces énormes performances de Ledecky, le fait qu’elle règne sur la nage libre, que je considère comme le COEUR du programme de natation!

    1. admin *

      Je ne sais pas, et j’avoue que je m’en fiche un peu, c’est comme comparer les melons et les courgettes. Ce qui est possible, c’est que Ledecky et Muller ont été élues par Swimming World, mais bon il y a une forme de vanité là-dedans. D’ailleurs, je ne considère pas détenir la vérité, mais je privilégie « le » grand championnat par rapport à la Coupe du monde et la nage libre par rapport aux spécialités. Faut aussi voir les critères employés par la FINA, c’est trop rigide. Swimming World, c’est des dizaines de spécialistes qui votent, ça a donc un caractère plus spontané, et les subjectivités s’annulent dans une intersubjectivité, comme aurait dit Sartre qui ne s’intéressait pas à la natation. Donne-moi plutôt tes classements!

    2. admin *

      Là encore, la FINA pousse ses World Cup et privilégie donc de nombreuses apparitions. Finalement, elle donne une prime déterminante à la présence. Cela dit, CUNHA ce n’est pas un scandale, elle a gagné à Kazan les 25 kilomètres, été 3e des 10 kilomètres et 2e des 5 kilomètres par équipes… C’est moins ridicule que Ryan Lochte nageur des Jeux ou des mondiaux quand Sun Yang fait le doublé ou le triplé de la nage libre parce qu’il a fait partie de tant de relais vainqueurs…
      Pour certains, le nageur de l’année est Adam Peaty ce qui va donner des boutons à des amis qui se moquent de la brasse…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


− un = 5