MONTPELLIER(6) CORALIE BALMY SE QUALIFIE A MINIMA

RETOUR VERS LE FUTUR

Eric LAMY

400 mètres : 1. Coralie Balmy, Montpellier, 4:5s38 ;

2. Femke Heemskerk, Pays-Bas, Montpellier, 4:10s85; 3. Ophélie-Cyrielle Etienne, Lille, 4:11s94; 4. Fantine Lesaffre, Mulhouse, 4:12s40; 5. Marion Abert, D. Toulouse, 4 :12s85 ; 6. Alizée Morel, Nice, 4:12s99

Record du monde : 3:58s37, Katie Ledecky, USA

Record d’Europe : 3 :59s15, Federica Pellegrini, Italie

Record de France : 4:1s13, Camille Muffat, Nice

Minima Rio : français : 4:5s64 ; FINA : 4 :9s08.

Minima Londres : 4:9s84

Croyez-vous que Balmy cherchait à réaliser les minima ? Je ne crois pas. En tout cas pas seulement. La façon dont elle a nagé vite en séries, 4:9s47, puis dont elle s’est emparée de la course – bon, partie trop vite, et sans doute un poil trop crispée – elle visait, comme on le conseille en tir à l’arc, au-dessus de la cible.

Cela correspond bien à l’idée qu’on se fait de cette nageuse sans histoires, dont on est en train de prendre conscience de ce que l’équipe de France lui doit. Elle fait l’affiche des championnats et la une du magazine fédéral, ce n’est que justice. Avec sa tranquillité, son sourire, cette apparence de réserve rêveuse, ce regard amusé, mais aussi cette façon de s’offrir – souffrir – dans les relais, elle est too much, Balmy, et mérité bien de la patrie. Bon, elle part comme un boulet, 28s23, puis 58s25 elle étouffe Heemskerk qui est une fille à 1:55s au 200 mais qui ne va pas tenir la cadence (bon, pour elle, les France ne sont pas la cours de sélection).

Reprenons : 28s23, 58s25 (30s02), 1:29s61 (31s36), 2:0s65 (31s04), 2:32s17 (31s52), 3:3s42 (31s25), 3:35s13 (31s71), 4:5s38 (30s25). Donc un départ sur une embellie, puis elle prend son rythme dans la douleur de l’effort avant de se lâcher dans le final. Je ne serais pas étonné qu’il y ait eu là une tentative de nager Ledecky. Les minima atteints, il s’en est fallu de vingt six centièmes, pas besoin du joker, ou de la grâce du DTN, de la grâce, Coralie en a assez sans ça.

Bon elle a eu chaud quand même, Coralie, qui est la 3e nageuse de 400 au monde de la saison, avec 4’4s39, battue de beaucoup par la colossale Katie  Ledecky-vous-savez, 3:59s54, et d’un poil par Lauren Boyle, la longue Néo-Zélandaise, 4:4s26, et juste devant Leah Smith (USA), 4:4s67.

Bon, les bilans de la saison, il ne faut pas en tenir compte, c’est – encore –trop tôt pour qu’ils aient cette consistance épaisse qui leur donne une crédibilité. Or, en 2015, dans la complétude de la saison, Coralie, avec ces 4:4s39, eut fait sixième. Cette année 2015, d’ailleurs, elle n’avait pas été loin, 4:5s26 lors du Trophée des Sept Collines, ça lui avait donné la 8e place du bilan mondial. Et puis aux mondiaux de Kazan, elle ne s’était pas retrouvée, à la dérive dans une quatrième série dominée par Boyle, où elle avait fini 7e, avant que le rouleau compresseur Ledecky et la meute ne l’éjectent, loin de la finale, 14e. Des techniciens avaient repéré récemment une malfaçon dans sa technique. Too bad. Je me souviens de certaines courses à record mondial, face à l’Italienne Alessia Filippi, qui avaient valu le déplacement. C’était il y a longtemps, mais qui sait ?

Ces articles peuvent vous intéresser:

  • ADLINGTON [Rebecca] Natation. (Mansfield, 17 février 1989-). Championne olympique du 400m et du 800m (8’14’’10, record du monde) à Pékin, en 2008. Jeune, elle est élève de l’école Brunts, à Mansfield, et […]
  • MONTPELLIER (8) GASTALDELLO TROP LOIN POUR DES REGRETS FÉROCES MINIMA Éric LAMY Jeudi 31 Mars 2016 Donc pas de nageuse de dos aux Jeux olympiques de Rio. Par rapport à la FINA, Béryl Gastaldello a manqué le « cut » cher aux golfeurs d’un […]
  • Emilien Barascud 1er décembre 2013 Parmi les six victimes du crash, la semaine passée, d'un petit avion d'affaires dans un champ, à Mouffy, dans le département de l'Yonne au sud d'Auxerre, figure […]
  • MOLLER PEDERSEN A BROYE LE 200 BRASSE Vendredi 6 Mars 2015 A Marseille, il en est une qui est vraiment la reine de sa discipline... Sur 200 mètres brasse dames, en effet on a du "lourd" avec Rikke Moeller Pedersen, la […]

0 comments:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


neuf − 5 =