RAOUT FRANCAIS FACE AU MONTENEGRO

Water-polo

Mercredi 19 Février 2015

Cinquième tour des préliminaires européennes du tournoi FINA World League de Water polo, ce 17 Février 2015. Dans le groupe C auquel appartient la France, le Montenegro l’a emporté à Budva 13 à 7 contre le Sept « tricolore ». Face à ce redoutable adversaire et l’un des favoris de la compétition d’ensemble, les Français ont eu le mérite de trouver à sept reprises le chemin des filets. Le détail du score donne une idée du profil du match, à l’avantage des Français dans le premier quart-temps avant de s’inverser : 1-2 ; 5-2 ; 3-2, 4-1). Après la rencontre, le coach monténégrin Ranko Perovic interprétait ces résultats : « dans le premier quart, nous avons lutté pour trouver notre jeu. Puis nous avons consolidé en défense et joué solidement. Maintenant, nous attendons la confrontation avec l’Italie. J’espère que nous ne reproduirons pas notre échec de la première rencontre. Nikola Janovic, le capitaine montenegrin, notait pour sa part que « la France est une équipe qui doit être appréhendée sérieusement. Nous étions un peu relâchés à l’entame du match. C’est bon de gagner. Ces matches sont importants pour les jeunes joueurs qui peuvent démontrer qu’on peut compter sur eux. »

Dans le groupe A, les champions du monde en titre hongrois arrachèrent d’un but leur quatrième victoire de rang devant leur hôte la Slovaquie12-13 (2-1, 2-3, 3-5, 5-4), à Kosice. A Bucarest, les visiteurs grecs l’emportent devant la Roumanie12-18 (2-3, 3-4, 4-7, 3-4). Dans le groupe B, la Serbie, septuple vainqueur de la Ligue mondiale, n’a pas montré le moindre signe de faiblesse, battant l’Espagne 9-15 (3-2, 2-2, 2-5, 2-6) à Madrid. Entrant dans le match avec une grande volonté de vaincre, comme l’affirmait leur entraîneur Dejean Savic, ils partirent du mauvais pied, puis changèrent la « défense 5-2 » avant d’accélérer la rythme et de montrer des qualités en attaque. Gabi Hernandez, qui dirigeait l’équipe perdante, y voyait une leçon pour l’avenir ; il se félicitait tout de même de l’attitude de l’équipe dans la première moitié du temps de jeu. « Et puis nous avons fait des fautes et cela, contre une équipe comme la Serbie qui est la meilleure du monde, nous a coûté sur la fin. »

A Stuttgart, l’Allemagne se voyait infliger un 7-11 face aux visiteurs russes(1-2, 3-2, 1-3, 2-4). Deuxième du groupe C, l’Italie balayait la Turquie 3-16 (1-3, 0-4, 1-5, 1-4) à Istanbul.

La Hongrie, la Serbie et la Croatie mènent leur groupe respectif avec 12 points.

Hier et aujourd’hui, deux matches: l’Italie qui reçoit la France à Lodi et la Croatie rencontre les Turcs à Istanbul.

0 comments:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *