ROME : PARK, PEATY ET PELLEGRINI, AUX SOMMETS DES SEPT COLLINES

Éric LAHMY

Samedi 25 Juin 2017

Jeudi 23, en cette première journée du Trophée 2017 des Sept Collines, Tae-Hwan PARK a rappelé à Gabriele DETTI qu’il ne gagnerait pas facilement à Budapest. Le Sud Coréen, ancien champion du monde et olympique du 400 mètres traîne toujours à 27 ans sa binette de gendre idéal un peu décolorée par les désordres (dopage essentiellement) et dans le 400 de Rome, il a suivi DETTI comme son ombre avant de l’attaquer à mi-course, puis dans un duel rapproché, de le distancer lentement mais invinciblement. DETTI ne put répondre à une nouvelle accélération de PARK qui, dans un dernier 100 mètres en vitesse croissante (27s83 puis 26s81), le laissait dans l’impossibilité de revenir.

DETTI restait à deux secondes et demi de son record des championnats italiens, 3’43s36 en avril, et PARK n’améliorait pas ses 3’44s38 de la saison. Mais il n’avait manqué que le Chinois SUN pour faire de ce 400 un rendez-vous au sommet.

Mackenzie HORTON, le champion olympique australien, finissait à trois seconde du Coréen…

Le Britannique Adam PEATY se conduisait pour sa part comme d’habitude, en patron du 100 brasse, se défaisant d’un Nicolo’ MARTINENGHI inspiré et batailleur. A l’arrivée, les deux hommes étaient séparés d’un mètre environ, moins que ce que PEATY a l’habitude d’infliger comme avance à ses adversaires. MARTINENGHI, déjà recordman du monde junior, améliorait le record d’Italie de Fabio SCOZZOLI, 59s42, avec 59s31, qu’il poursuivait depuis les championnats d’Italie. Si le Britannique reste le grand favori de la course aux mondiaux de Budapest, il ne serait pas étonnant que le jeune « ranista » Italien l’accompagne sur le podium (ou les podiums, avec le 50 brasse).

Le Sud Africain Chad LE CLOS, co-médaillé d’argent à Rio avec Michael PHELPS et Laszlo CSEH avec 51s14, matait sur 100 papillon les deux meilleurs Italiens Piero CODIA et Matteo RIVOLTA, sans approcher les 51s29 qui constituent son meilleur cette saison.

Les 400, 200 et 1500 mètres dames se déroulaient dans la même après-midi dans cet ordre, dans moins d’une heure trente, ce qui rendait difficiles les doublons. Le 200 mètres paraissait particulièrement attractif, avec quatre des toutes meilleures nageuses actuelles de la distance. L’éternelle Federica PELLEGRINI, qui revenait d’une rencontre du Saint-Père au Vatican, volait-elle pour cela sur les eaux qu’elle transformait en lac de Tibériade ? Elle eut en tous cas le dernier mot après une course tactique et d’attente dans laquelle, pour commencer, Charlotte BONNET et Alice MIZZAU tentèrent vainement de suivre le rythme imposé par la Suédoise Michelle COLEMAN. Celle-ci semblait vouloir tenter quelque chose dont on ne peut dire si c’était un exploit chronométrique (comme répéter le rythme nécessaire pour gagner dans un mois à Budapest) ou la volonté d’assommer l’adversaire ; toujours est-il qu’elle caracolait en tête, et quand le ménage eut tout l’air d’être fait, PELLEGRINI (et Femke HEEMSKERK), qui s’étaient jusqu’ici réservées, et semblaient définitivement larguées, HEEMSKERK surtout, dont la tête se situait en arrière de battement de COLEMAN, parurent s’intéresser tardivement à la gagne. Elles n’auraient rien pu faire si COLEMAN, qui, au troisième virage, se trouvait dans un rythme de 1’55s (elle passait en 27s20, 56s48 et 1’26s07) et paraissait proche d’un exploit, se trouva tout à coup comme privée de combustible, et se mit à perdre la dynamique de son mouvement. PELLEGRINI et HEEMSKERK, qui terminaient andante allegretto en, respectivement 29s07 et 29s09, revenaient sur la téméraire, devenue languissante, Scandinave. L’Italienne l’emportait, et la Batave échouait à deux centièmes de surpasser la Suédoise… COLEMAN dut se dire que décidément, elle ne battrait jamais PELLEGRINI aux Sept Collines. L’an passé déjà, Federica l’avait emporté en 1’54s55 devant COLEMAN, 1’55s58

La jeune Hongroise Boglarka KAPAS gagnait le 400 mètres en 4’6s05, un temps un poil meilleur que son record de la saison (4’6s14), mais éloigné de son record de Hongrie, 4’2s37 en 2016 puis, une heure plus tard, finissait 2e du 1500 mètres remporté par QUADARELLA qui, en 16’3s55, améliorait le deuxième temps mondial de l’année de… KAPAS, 16’4s19… Mais très loin des 15’35s65 de Katie LEDECKY…

JEUDI.-

MESSIEURS-.

50 libre : 1. Bruno FRATUS, BRA, 21s86 (en séries, 21s81) ; 2. Ben PROUD, GBR, 21s95; 3. Cameron McEVOY, AUS, 21s96; 4. James MAGNUSSEN, AUS, 21s98.

400 libre : 1. Tae-Hwan PARK, KOR, 3’44s54; 2. Gabriele DETTI, ITA, 3’45s88; 3. Mackenzie HORTON, AUS, 3’47s58; 4. Mykhaylo ROMANCHUK, UKR, 3’48s48; 5. Jan MICKA, CZE, 3’49s13; 6. Jack McLOUGHLIN, AUS, 3’50s88; 7. James GUY, GBR, 3’52s20 (en séries, 3’52s09). Finale B: 1. Nicholas GRAINGER, GBR, 3’50s49; 2. Brandonn ALMEIDA, BRA, 3’51s24; 3. Anton Oerskov IPSEN, DEN, 3’51s43; 4. Davide CASARIN, ITA, 3’51s45; 5. Jacob HEIDTMANN, GER, 3’51s80.

PARK: 26s23, 54s76 (28s53), 1’23s46 (28s70), 1’52s24 (28s78), 2’21s06 (28s82), 2’49s88 (28s82), 3’17s73 (27s95), 3’44s54 (26s81).

DETTI: 26s30, 54s61 (28s31), 1’23s27 (28s66), 1’52s21 (28s94), 2’21s17 (28s96), 2’50s16 (28s99), 3’18s62 (28s46), 3’45s88 (27s26).

50 dos : 1. Richard BOHUS, HUN, 25s04; 2. Gabor BALOG, HUN, 25s12; 3. Matteo MILLI, ITA, 25s21; 4. Shane RYAN, IRL, 25s28; 5. Niccolo’ BONACCHI, ITA, 25s29.

100 brasse : 1. Adam PEATY, GBR, 58s72; 2. Nicolo’ MARTINENGHI, 59s31; 3. Giedrius TITENIS, LTU, 59s69; 4. Xiang LI, CHN, 1’0s43; 5. Lorenzo ANTONELLI, ITA, 1’0s56; 6. Fabio SCOZZOLI, ITA, 1’0s70; 7. Arno KAMMINGA, NED, 1’0s72.

100 papillon : 1. Chad LE CLOS, RSA, 51s65; 2. Piero CODIA, ITA, 51s93; 3. Matteo RIVOLTA, ITA, 52s30; 4. Joeri VERLINDEN, NED, 52s37.

DAMES.-

200 libre : 1. Federica PELLEGRINI, ITA, 1’56s16; 2. Michelle COLEMAN, SWE, 1’56s49; 3. Femke HEEMSKERK,  NED, 1’56s51; 4. Charlotte BONNET, Nice, 1’58s13; 5. Manuella LYRIO, ITA, 1’58s60; 6. Alice MIZZAU, ITA, 1’58s61; 7. Maria UGOLKOVA, SUI, 1’59s12 (en séries, 1’58s77); 8. Zsuzsanna JAKABOS, HUN, 1’59s33. Finale B: 1. Kotuku NGAWATI, AUS, 1’58s52; 2. Signe BRO, DEN, 1’59s08.

400 libre : 1. Boglarka KAPAS, HUN, 4’6s05; 2. Mary-Sophie HARVEY, CAN, 4’9s78; 3. Jessica ASHWOOD, AUS, 4’10s85; 4. Kiah MELVERTON, AUS, 4’10s98; 5. Hannah MILEY, GBR, 4’11s29.

1500 libre  : 1. Simona QUADARELLA, ITA, 16’3s55; 2. Bogliarka KAPAS, HUN, 16’16s79

50 dos : 1. Holly BARRATT, AUS, 27s57; 2. Etiene MEDEIROS, BRA, 27s82; 3. Simona BAUMRTOVA, CZE, 27s89; 4. Georgia DAVIES, GBR, 28s04; 5. Maaike DE WAARD, NED, 28s31 (en série, 28s01); 6. Tamara VAN VLIET, NED, 28s53. Finale B: 1. Kathleen DAWSON, GBR, 28s26. En série, Kira TOUSSAINT, NED, 28s46.

100 brasse : 1. Siobhan-Marie O’CONNOR, GBR, 1’7s35; 2. Martina CARRARO, ITA, 1’7s74; 3. Sarah VASEY, GBR, 1’7s76; 4. Rikke MOELLER PEDERSEN, DEN, 1’7s86.

50 papillon : 1. Ranomi KROMOWIDJOJO, NED, 25s59; … 7. Marie WATTEL, Loughborouh, FRA, 26s50.

Ces articles peuvent vous intéresser:

  • VERRASZTO UN, VERRASZTO DEUX 14 juin 2013 David Verraszto a continué le festival de l’excellence magyare, lors de la deuxième journée du cinquantième Trophée des Sept Collines, à Rome, en enlevant le 400m quatre […]
  • VENDREDI MAIGRE À ROME, SAUF POUR PEATY SUR 50 BRASSE ET PALTRINIERI SUR 1500 LIBRE Éric LAHMY Samedi 25 Juin 2017 C’est une deuxième journée de meeting des Sept Collines assez riche en performances denses (pas un seul meeting, cette saison, qui l’approche) mais une […]
  • SCOZZOLI SE PLACE 14 juin 2013 L’Italien Fabio Scozzoli a réussi 27’’31 en finale du 50m brasse, record de l’épreuve, au meeting des Sept Collines. L’élève du Centro Sportivo Esercito (armée italienne), […]
  • MANAUDOU AGRANDIT SON PETIT LOPIN Par Eric LAHMY 15 juin 2013 Florent Manaudou est devenu à Rome le meilleur nageur français de 100m de la saison, plus vite que Meynard, Agnel et Gilot. Florent Manaudou, dont il […]

Also published on Medium.

0 comments:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


2 + = quatre