Toujours l’inquiétude pour d’Eric Gastaldello

12 août 2013

Pas de bonnes nouvelles ni de diagnostic rassurant pour Eric Gastaldello, 51 ans, dont l’état stationnaire ne cesse d’inquiéter. Cela fait maintenant plus de six semaines qu’Eric, ancien champion de France et entraîneur de natation, a été victime d’un Accident Vasculaire Cérébral et se trouve dans le coma. C’est une inquiétude supplémentaire qui s’ajoute à celle liée à son état, car la durée est un facteur important dans ces situations, avec amoindrissement des chances de retour à la normale à mesure que le temps passe.

Pourtant, son épouse, Véronique (Jardin) signalait vers la mi-juillet des symptômes de rémission, voire de retour vers le réveil. Ainsi, Eric semblait réagir à certaines stimulations sensorielles, à certaines suggestions, aux voix  qu’il connaissait, de ses parents, de sa femme. La situation s’est malheureusement compliquée quand se sont ajoutés assez vite une pneumonie et un staphylocoque (sans doute de caractère nosocomial). Les stress liés à son coma ont provoqué une suite de dysfonctionnement au niveau organique (cœur, poumons) et conduit les médecins à adopter des procédures assez compliquées en forme de navigation à vue, alliant des soins intensifs et des stimulations, à des phases de repos sans stimulation pour ne pas mettre en action son état végétatif. Tout cela a mis à l’épreuve la robustesse bien connue d’Eric.

[Né le 14 septembre 1964, Eric a été champion de France, deux fois sélectionné en équipe nationale, ainsi aux championnats d’Europe de Rome, en 1983, et a nagé pour le Racing Club de France, l’USB Longwy et Istres, puis il a entraîné d’autres nageurs, dont la championne et recordwoman de France Karine Brémond, avec la passion et l’intensité chaleureuse qui le caractérisent. Il devait assister aux mondiaux de Barcelone en compagnie d’un groupe d’amis qui partageaient son enthousiasme pour la natation, dont Marc Lafosse, président des Girondins de Bordeaux natation. Sa vie tournait autour de son sport et sa famille est plus qu’une famille de nageurs, une véritable institution dans la natation. Sa mère Emilie Mirkovitch-Gastaldello, a été championne de France de brasse à dix saisons de distance, entre 1960 et 1969, son père, Lucien, gymnaste, maître-nageur et dirigeant, un réformateur de la profession de maître-nageur, et donc indirectement de la natation nationale ; son épouse Véronique (Jardin-Gastaldello) l’une des championnes les plus capées – 24 titres, 11 records de France, 20 en comptant deux en petit bassin – de l’histoire de la natation française, ses enfants, Béryl, internationale, qui a nagé à l’ON Nice et rejoint cette année le CN Marseille, et Marvin. Nos pensées vont vers eux, et vers lui.]

0 comments:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *