TRIALS US À OMAHA: KATIE LEDECKY CERTES, MISSY FRANKLIN ALLELUIAH

ET UN FORT RELAIS QUATRE FOIS 200 MÈTRES EN FORMATION

Éric LAHMY

Jeudi 30 Juin 2016

Quatrième soirée de sélections US à Omaha. 200 mètres dames. Simone Manuel a lancé les opérations, mais cela ne lui a pas porté chance. Elle est passée en 26s73, reléguant, chose inhabituelle, Katie Ledecky en deuxième position, 27s04; Schmitt, 27s23, Franklin, 27s30, et Leah Smith, 27s44, se suivaient de près. Manuel continuait de mener tambour battant, 55s59, devant Ledecky, 55s87, à peine devant Schmitt, 55s98, et Franklin, 56s16. La troisième longueur allait se révéler déterminante, comme souvent dans ce genre de courses qui vont vite d’entrée ; Manuel perdit pied (et passa de une à cinq, 1’25s88), Ledecky passa, quoique perdant de la vitesse, mais seulement moins que les autres, 1’25s34, mais surtout, essentiel pour la deuxième place qualificative aux Jeux, c’était Franklin qui suivait, 1’25s88, mais en n’ayant gagné qu’une place aux dépens d’Allison Schmitt, 1’25s97, Manuel étant alors rigoureusement avec elle, dans le même centième.

Une fois en tête, Ledecky fut irrépressible, et fit le trou, tout en n’étant pas à la noce, après cent cinquante mètres aussi rapides et éprouvants, et concluait en 29s54. Rappel : la semaine passée, Federica Pellegrini, à Rome, aux Sept Collines, dans une toute autre configuration de course, certes, avait conclu en 28s80 devant Michelle Coleman, 29s55.

(Pour mémoire, les passages de Pellegrini, 27s20 ; 56s46 ; 1’25s75, pour 1’54s55).

Quand on s’est trouvé contraint de suivre sur de pareilles bases, le plus dur est de finir, et c’est tout à l’honneur de Franklin, après tous ses déboires – et sa 7e place sur 100 mètres dos – d’avoir trouvé les ressources physiques – et mentales – pour tenir bon jusqu’au bout. Je crois que c’est la première fois de sa carrière où elle fait mieux en crawl qu’en dos, et ce résultat doit lui apparaître comme un petit rayon de soleil dans des cieux embrumés. Formellement, elle n’est pas qualifiée, seuls les premiers le sont automatiquement, mais entre le relais quatre fois 200 mètres dont elle fait partie et qui ne peut pas ne pas être retenu et cette place, on voit mal les sélectionneurs l’écarter de l’individuelle. Cela dit, dans l’optique de la finale olympique, cela reste pour elle fort embrumé :  dans les rankings de l’année derrière Ledecky, 1’54s43, Pellegrini, 1’54s55, McKeon, 1’54s83, Sjöström, 1’54s87, Shen, 1’55s82, Qiu, 1’55s84, Heemskerk, 1’55s85, Coleman, 1’55s88, Barratt, 1’55s95, Popova, 1’55s97, et juste devant Charlotte Bonnet, 1’56s25, il lui faudra se rapprocher des temps de sa splendeur passée pour aller au-delà des demi-finales.

Leah Smith, héroïne du 400 mètres, ne connut pas le même bonheur sur 200 mètres, par manque de vitesse de base (ce qui par contraste, est un signe annonciateur favorable pour le 800 mètres). Quant à Manuel, après ses prouesses initiales, elle finit hors de toute chance de qualification. La brune sprinteuse est de ce type de nageuses de vitesse qui ne sait pas (pas encore en tous cas) attendre pour jouer de cette supériorité économisée pendant l’essentiel de la course dans un démarrage dévastateur ; je crois que c’est un peu physiologique, un peu appris (ou non appris, car j’ai la faiblesse de croire que cela s’apprend). Elle a utilisé le même profil de course entre sa « demi » et sa finale : « demi », 26s89, 55s73, 1’25s90, 1’57s82 ; finale, 26s73, 55s59, 1’25s88, 1’57s84. Formidables 150 premiers mètres, désastreux derniers 50 mètres. Il doit y avoir chez elle une méconnaissance intrinsèque de l’économie de course (sur un 200 mètres)…

Derrière cette course, se profile un fort relais : si les Chinoises ne prennent pas trop de potion magique, je ne vois pas qui peut venir à bout du quatuor de la bannière étoilée…

 DAMES.- 200 mètres : 1:59s26 1. Katie Ledecky, 1’54s88 ; 2. Melissa Franklin, 1’56s18 ; 3. Leah Smith, 1’56s63 (séries, 1’56s47); 4. Allison Schmitt, 1’56s72; 5. Cierra Runge, 1’57s16; 6. Melanie Margalis, 1’57s65 (demi-finales, 1’57s35); 7. Simone Manuel, 1’57s84 (1’57s82); 8. Katie McLaughlin, 1’58s60 (demi-finales, 1’58s43).

En demi-finales :9. Sarah Henry, 1’58s49 ; 10. Chelsea Chenault, 1’58s70 ; 11. Katie Drabot, 1’58s88; 12. Hali Flickinger, 1’58s91 (en série, 1’58s61); 12. Mallory Commerford, 1’59s24.

En série : Shannon Vreeland, 1’58s29 ; Sarah Gibson, 1’59s19.  

Ces articles peuvent vous intéresser:


Also published on Medium.

0 comments:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


cinq − = 3