BAUER [Sybil Laurina]

Natation. (Chicago, 18 septembre 1903-Chicago, 31 janvier 1927). États-Unis. Née de parents norvégiens qui vivaient à Chicago. La première grande nageuse de dos de l’histoire, elle enleva le titre du 100 dos des Jeux de Paris, en 1924, avec 4’’2 d’avance. Elle révolutionna les records du monde de dos, améliorant celui du 100 mètres de 12’’6 en l’espace de cinq mois. Elle l’amena à 1’22’’4 avant les Jeux, mais réussit une performance encore plus impressionnante aux sélections US, avec 1’22’’6 en bassin olympique. En finale, à Paris, sa course eut l’apparence d’une promenade en 1’23’’2, loin devant Phyllis Harding (GB) 1’27’’4. Sybil établit en tout vingt trois records mondiaux et collectionna, à partir de 1921, onze titres de championne des USA dont six consécutifs sur 100 yards dos. Son plus grand exploit fut sans doute, en 1922, aux Bermudes, de nager un 440 yards dos, en 6’24’’8, quatre secondes plus vite que le record du monde masculin détenu par « Stubby » Kruger. Le record ne put être homologué. Écolière, elle avait débuté à l’Illinois Athletic Club qu’entraînait William Bachrach. Elle nagea ensuite pour la Northwestern University. Brillante, décidée, excellente joueuse de basket-ball et de hockey, engagée dans le combat pour l’entrée du sport féminin à l’Université, elle détenait tous les titres et les records existants quand elle mourut, à 23 ans, victime d’un cancer intestinal foudroyant, après 92 jours de souffrances. Elle était alors fiancée à Ed Sullivan, alors un jeune écrivain sportif, son mariage était prévu au mois de juin. Étrangement, sa mort renforça à l’époque la position des adversaires du sport de compétition féminin.

0 comments:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *