Marc BEGOTTI ENTRE TECHNIQUE ET MUSCULATION

(Bonneville, Haute-Savoie, 20 mai 1958-). Entraîneur. Professeur de sport. Il commence à entraîner en 1981, est entraîneur national de 1998 à 2009, entraîneur olympique aux Jeux de Séoul, Barcelone, Sydney, Athènes et Pékin. Marc Begotti est l’un des premiers entraîneurs de natation en France à introduire le travail de musculation dans le programme d’entraînement, il est également à l’origine « des analyses de courses » qui permettent de proposer un entraînement ciblé. Passionné par l’enseignement de la natation, il place l’amélioration de l’efficience motrice au centre du processus d’entraînement dès 1981. Il emmène Catherine Plewinski pendant l’essentiel de sa carrière, entre 1982 (il a alors 24 ans, elle n’a pas encore quatorze ans) et 1993. Sous sa direction Plewinski remporte deux médailles de bronze olympiques, deux médailles d’argent et une de bronze en championnats du monde ainsi que cinq titres de championne d’Europe, deux médailles d’argent et deux de bronze européennes. Entraîneur national, il accompagne Franck Esposito (qui ne progresse plus depuis 5 ans) à partir de 1997 jusqu’à la fin de sa carrière. Esposito enlève sous sa direction trois des quatre (1991, 1997, 1999, 2002) titres européens de sa carrière, et sa seule médaille (argent) en championnats du monde, en 1998. Idem pour Solenne Figues à partir de 2002 (médaillée de bronze olympique 2004, championne du monde 2005 sur 200m), il entraine également Simon Dufour, Christophe Lebon et Alain Bernard et un grand nombre d’internationaux. En qualité d’entraîneur national il accompagne des entraîneurs de pôles : Michel Guizien, Jean Lionel Rey, Denis Auguin, Frédéric Barale. Après les Jeux de Pékin, Claude Fauquet, dont il est l’un des fidèles et l’un des adjoints, démissionne. Il ne fait guère bon, alors, de faire partie de cette phalange dont les mérites sont pourtant exceptionnels ! Il quitte la DTN et, malgré l’intérêt, qu’il fait connaître aux instances, pour la préparation des jeunes, à laquelle il a brillamment participé jusqu’alors, Christian Donzé, auquel il a fait de l’ombre quand tous deux travaillaient dans la même région, et qui le jalouse, ne lui offre aucune mission nationale. On lui préfère un administratif plein de bonne volonté mais dont le moins qu’on puisse dire est qu’il n’a pas su préparer les équipes de jeunes aux championnats d’Europe juniors 2010 et 2011. C’est toute l’ironie de la fonction d’entraineur national : c’est quand elle n’est plus assumée qu’on s’aperçoit du plus qu’elle apportait. En pleine force de l’âge et au sommet de ses savoirs, Marc devient CTR de natation de sa région d’origine le Dauphiné-Savoie ; il s’intéresse particulièrement à la formation des entraîneurs, ayant comme objectif d’élever le niveau en natation de cette région. Depuis l’été 2013, on évoque la participation de Marc Begotti à une mission liée à l’information des entraîneurs, auprès de Denis Auguin.

0 comments:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *