Catégorie : News

ROSTOCK: CAGNOTTO MENE AU 1 METRE

 

21 juin 2013

Plongeon

Quatrième journée des championnats d’Europe de plongeon, à Rostock, tremplin de 1 mètre. L’Italienne Tania Cagnotto, 276,10pts, émerge en tête des qualifications pour la finale devant la Russe Nadejda Bazhina,  261,30pts, la Britannique Alicia Blagg, 259,60pts,  et la deuxième Italienne Maria Elisabetta Marconi, 253,30pts. Siven Maria Poliakova, 244,40pts, les deux Ukrainiennes Olena Fedorova, 244,20pts et Anastasia Nedobiga, 237,70pts. Pour la France, Maxine Eouzan, 221,95pts, est 12e.

LE DERNIER PELLERIN EST ARRIVE

20 juin 2013

 

*Fabrice Pellerin, Accédez Au Sommet le Chemin Est En Vous. Michel Lafon éditeur, 15€.

Fabrice Pellerin a publié au début de l’année un livre chez Michel Lafon. L’entraîneur vedette de Nice, d’Agnel et de Muffat, se raconte, explique ses convictions d’entraîneur. Eric Lahmy l’a lu et donne son point de vue sur cet ouvrage, qui ouvre des perspectives sur ce nouvel avatar du « coach original. » (Lire en rubrique livres).

ROSTOCK PARLE RUSSE

Plongeon

20 juin 2013

Après des débuts très ukrainiens, les championnats d’Europe 2013, qui se tiennent à Rostock, s’offraient une troisième journée russe. Armé d’une panoplie de belles difficultés, le Russe Ilia Zakharov, champion olympique aux Jeux de Londres,  n’a pas fait le détail, et a remporté le tremplin de 3m, devant son équipier Evgueni Kouznetsov, et l’Allemand Patrick Hausding, 4e aux Jeux de Londres, qui avait dominé les éliminatoires, le matin. L’Ukrainien llya Kvasha, vainqueur la veille du tremplin de 1m, et 8e du 3 mètres à Londres, étant exclu du podium. C’est un quadruple et demi avant qui a décidé finalement du vainqueur entre les deux Russes. Zakharov, qui menait de seulement neuf points jusqu’alors, montra sa solidité et son talent ; il réussit son meilleur score de l’après-midi, 102,60pts, tandis que son rival devait se contenter d’un modeste 79,80pts. A l’addition, Zakharov, 502,90pts, Kouznetsov, 471,55pts, Hasding, 428,70pts, Kvasha, 427,85pts.

Au plongeon synchronisé de haut-vol dames, le (très vieux, car médaillé d’argent olympique dès 2004, à Athènes) couple Julia Koltunova – Natalia Goncharova (301,32pts) détroussa les tenantes du titre, premières Européennes ax Jeux de Londres où elles terminèrent cinquièmes, les Britanniques Tonia Couch – Sarah Barrow (293,52pts), elles-mêmes devant les Allemandes Maria Kurjo – Julia Stolle (275,88pts), et les Ukrainiennes Victoria Potyekhina et Julia Prokopchuk (268,80pts).

BENJAMIN AUFFRET : OUPS !

Par Eric LAHMY

Plongeon

Rostock, 20 juin 2013

L’Allemand Patrick Hausding, 448,40pts, les Russes lllia Zakharov, 439,70pts, et Evgueni Kouznetsov, 421,70pts, et le deuxième Allemand, Sascha Klein, 418,85pts, lui-même talonné par l’Ukrainien Illya Kvasha, tout frais vainqueur, la veille, du 1 mètre, 415,50pts, ont été les mieux disant, ce matin, 20 juin, à Rostock, en éliminatoires du tremplin de 3 mètres, dans la troisième journée des championnats d’Europe 2013. Quant à notre jeune représentant, Benjamin Auffret, il a raté tout simplement son premier plongeon, se mettant définitivement hors du coup, en situation de lanterne rouge, 25 points derrière… l’avant-dernier. Il a donc ramé ensuite courageusement et peut-être rageusement, sans espoir de bien scorer. Il a évité in extremis la dernière position grâce à une régularité de métronome, lui permettant de récupérer un Néerlandais et un Autrichien ! Le genre d’expériences douloureuses qui vous forment un homme, et un plongeur donc !

EURO 2013 KOLTUNOVA SANS FAIBLIR

Par Eric Lahmy

Plongeon.

La Française Laura Marino, après s’être qualifiée en 6e position lors des éliminatoires du haut-vol, hier, à Rostock, a maintenu sa place en finale dans la 2e journée des championnats d’Europe. Une nouvelle journée ukrainienne, après les succès de la veille dans le team’s event. Julia Prokopchuk l’a emporté à l’issue d’un duel avec la Russe Julia Koltunova, qui les a emmenées très loin devant la 3e, l’Allemande Maria Kurjo, 323pts. Le suspense a duré jusqu’au bout : Prokopchuk avait décidé, comme avant dernier plongeon, de s’offrir un 626C – lisez un plongeon équilibre avec triple saut périlleux arrière groupé, un truc à haut coefficient qui devait la mettre à l’abri de la concurrence. Mais tout au contraire, une réalisation inachevée, dûment sanctionnée par le jury, la replaça derrière Koltunova qui, menant largement avant le dernier plongeon, se trouva à l’avant-poste. Cette situation la troubla-t-elle ? La Russe mit-elle à cogiter, et plongea-t-elle, comme cela arrive quand on mène, non plus pour gagner, mais pour ne pas perdre ? Les deux filles avaient choisi pour en finir en 5253B dont les initiés comme Bernard Pierre, qui connait ça par coeur vous diront qu’il s’agit d’un « double saut périlleux et demi avec une vrille et demie ». Là, une solide prestation de l’Ukrainienne arrachait l’assentiment des juges, tandis que de légères imperfections chez la petite Russe changèrent in extremis son or en argent.

Côté masculin, Benjamin Auffret, a terminé 18e du tremplin avec 306,75pts (104,05) réussis lors des éliminatoires du matin, L’Ukrainien Illya Kvasha, triple champion au 1m en 2008, 2010 et 2012, semble, lui, invincible, qui  débouche des préliminaires avec 15pts d’avance sur son suivant, le Britannique Oliver Dingley, d’Harrogate. Avec une moyenne de difficultés qui cotait moins de 80% de celle du vainqueur, notre jeune représentant partait certes avec un handicap que la différence d’âge, 18 ans contre 25 ans, et le petit nombre d’années de plongeon (trois) pourrait aider à expliquer. Après, la réalisation de notre représentant, iss de la gymnastique était très propre. Benjamin sait ce qu’il lui reste à faire dans les prochaines saisons.

En finale, son premier plongeon cafouillé, un double saut périlleux et demi avant avec vrille, raté, fragilisait Dingley. L’ancien enfant prodige du plongeon britannique, champion national à quinze ans (il en a vingt), manquait ensuite un saut périlleux et demi renversé avec deux vrilles et demie qui le plongeait, si l’on ose s’exprimer ainsi, en 6e position. Tandis que Kvasha, sûr de lui, enchaînait avec régularité, des figures de belle qualité. 467,75pts à l’arrivée, l’Ukrainien devançait de 53 points et plus  les deux Allemands Martin Wolfram et Oliver Homuth, séparés, eux, de 0,3pts : 414,75 et 414,45pts. L’Autrichien Constantin Blaha, 405,95pts, et le Russe Sergey Nazin, 388,75pts.

IAN THORPE DE POCHE

L’autobiographie du nageur australien Ian Thorpe n’a pas assez souffert pour condamner son livre autobiographique « This Is Me », dont l’édition en format de poche sera mise en vente par son éditeur en Australie le 1er août. Vous pouvez lire notre critique de ce livre sur ce site.

EUROPE : PLONGEON UKRAINIEN

19 juin

Les plongeurs Ukrainiens Olexandre Bondar et Julia Prokopchuk ont remporté le team(s event, hier à Rostock, où débutaient les championnats d’Europe, avec un total de 413,20pts devant les Allemands Sascha Klein et Tina Putzel, 2e, 384pts, les Russes Julia Koltunova et Evgueni Kouznetsov, 3e, les Biélorusses Vadim Kaptur et Alena Khamulkina, 4e ; le duo français formé des jeunes Laura Marino (Lyon, 20 ans) et Benjamin Auffret (Saint-Maur, 18 ans) est 8e, avec 305,75pts.

Le team’s event est une nouvelle épreuve mixte du plongeon. Il associe un plongeur et une plongeuse qui doivent effectuer chacun des plongeons de haut-vol et de trois mètres. Sur ce plan là, il nécessite donc des plongeurs complets, autant à l’aise dans les deux épreuves. Après des essais officieux, aux championnats d’Europe 2010 et aux mondiaux 2011, à Turin, où le couple français Audrey Labeau et Matthieu Rosset avait enlevé une deuxième place, il est entré officiellement au programme en 2012 à Eindhoven, où le même duo Labeau-Rosset a enlevé le titre.

 Marino et Auffret ont remplacé au pied levé ces glorieux aînés. Audrey, qui aurait pu continuer à plonger quelques temps encore, a dû choisir entre poursuivre sa carrière ou… occuper une place de conseiller technique qui se présentait! Ce genre d’opportunité se présente rarement au plongeon, où les places sont rares. Désormais, ayant pris sa retraite sportive pour la bonne cause, elle officie auprès d’Alexandre Rochas au poste d’entraîneur à l’INSEP. Rosset, quant à lui, était bien prévu à Rostock, mais il a été victime d’une rage de dents qui a nécessité d’être opérée en urgence ce lundi.

GRANDE-BRETAGNE : PEART S’INCRUSTE

19 Juin

Dawn Peart, manager de l’équipe britannique de deux Jeux olympiques, à Pékin en 2008 et à Londres en 2012, et deux trois championnats du monde, a été nommée chef d’équipe de la natation britannique pour les Jeux du Commonwealth en 2014. Peart, entraîneur chef britannique de 1999 et 2001, manager depuis 2007, a donc été épargné par le « ménage » de la natation britannique, suite à la faible performance collective de l’équipe aux Jeux de Londres. En 2008, les Britanniques avaient été 3e nation aux Jeux, avec deux médailles d’or, deux d’argent et deux de bronze, tandis qu’en 2012, seule Rebecca Adlington, la reine du demi-fond de 2008, avait atteint les podiums (bronze du 400m et du 800m).

ANCIENNES COMBINES

17 juin 2013

Les trois modèles de combinaisons de natation d’Arena Carbon Pro interdites depuis avril en compétition internationale seront encore utilisables en France aux niveaux national et départemental jusqu’au 22 juillet prochain, avec cette restriction qu’aucun record de France, aucune meilleure performance française, ne sera homologable par ceux qui les revêtiront. On se souvient que la FINA avait retiré son agrément à ces tenues (AR 220993, combishort féminin dos ouvert; AR 220994, combishort féminin dos fermé, AR 141364 jammer hommes) en raison d’un mode de fabrication qui était apparu comme contrevenant à ses règlements.

LUYCE CHEF DE DELEGATION OLYMPIQUE

17 juin 2013

Vu les résultats obtenus par la natation française aux Jeux de Londres, c’est assez logique: le chef de la délégation française aux Jeux olympiques de Rio de Janeiro, en 2016, sera Francis Luyce. La nouvelle de cette nomination du président de la natation française à une haute responsabilité a été annoncée au Comité National Olympique et Sportif Français.