SUIVEZ LEVEAUX (AMAURY), IL REVIENT (EN PAROLES) ET SE VOIT DÉJÀ LEVEAUX D’OR EN 2020

Éric LAHMY

Lundi 17 Septembre 2018

C’est dans Le Parisien et c’est du Leveaux tout craché. Il n’a pas replongé, mais il a annoncé qu’il replongeait. Ça fait toute la différence. Il veut gagner le 50 mètres des Jeux olympiques de Tokyo, en 2020. Il va aux USA, à USC, chez Dave Salo, et comme il a gagné pas mal d’argent dans les affaires, il sera à l’aise pour payer tout ça. Dans son texte, il n’y a que du positif. Il a toujours été musclé naturellement donc pas besoin de se remuscler après des années sans activités physiques. Tout son laius suivant ce modèle assez bonimenteur qui lui colle au discours…

Bref, Leveaux d’or, c’est pour 2020!

C’est vrai qu’il a nagé très vite au temps des combinaisons polyuréthane, et que le 50 mètres n’est pas tout à fait de la natation, donc que tout espoir y est permis quand on l’a nagé vite, qu’on est relativement jeune et qu’on mesure 2,02m.

Un garçon dépressif (et semble-t-il fort sympathique) de 35 ans qui avait passé la moitié de sa vie d’adulte à gratter sa guitare de rock, à soigner un syndrome de Tourette et à engouffrer des hallucinogènes dans des soirées bruyantes n’a-t-il pas été champion olympique de l’épreuve en 2016 devant un Florent Manaudou de neuf ans plus jeune et bodybuildé grave ?

35 ans, c’est l’âge que n’aura pas encore tout à fait Leveaux aux Jeux de Tokyo, et seulement deux ans de plus que ce mec qui était réputé marcher sur l’eau.

Wait and see, disent les anglais.

Mais lisez l’entretien avec Le Parisien et retrouvez Leveaux tel qu’en lui-même…

http://www.leparisien.fr/sports/natation-leveaux-replonge-pour-la-medaille-d-or-olympique-a-tokyo-17-09-2018-7892163.php


Also published on Medium.

0 comments:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *